dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le Canada a besoin de davantage de moyens d’espionnage à (...)

Le Canada a besoin de davantage de moyens d’espionnage à l’étranger

Jim Bronskill, Presse Canadienne

jeudi 11 mai 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Le Canada a besoin de davantage de moyens d’espionnage à l’étranger afin de contrer les terroristes mijotant des attaques contre le monde civilisé, affirme le ministre fédéral de la Sécurité publique, Stockwell Day.

Lors d’une conférence portant sur la sécurité nationale, mercredi, M. Day a indiqué que le gouvernement mettrait sur pied une nouvelle agence d’espionnage ou étendrait le mandat de l’actuel Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS).

"Nous avons des entretiens et nous regardons laquelle de ces possibilités serait la plus efficace", a-t-il dit dans le cadre de l’événement organisé sous l’égide du Conference Board du Canada.

La somme d’argent nécessaire à la création d’un nouveau service - qui devrait atteindre des dizaines de millions de dollars - ne constituerait pas un obstacle, a laissé entendre le ministre.

"La sûreté et la sécurité passent en premier, nous savons qu’un investissement sera requis", a-t-il affirmé à la suite de la rencontre.

"Quand vous regardez les incidents survenus dans le monde entier ces dernières années, avec des organisations comme al-Qaïda et d’autres qui ont déclaré la guerre au monde civilisé, démocratique, la nécessité d’obtenir des renseignements à l’étranger est évidente", a ajouté M. Day.

Le ministre a tenu ces propos un jour après qu’eut été rendu public un rapport datant de novembre 2005 dans lequel le directeur du SCRS, Jim Judd, affirmait qu’il était "maintenant probable" que survienne sur le sol canadien une attaque menée par al-Qaïda ou ses réseaux affiliés.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :