jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Prisons secrètes de la CIA : des eurodéputés regrettent le manque de (...)

Prisons secrètes de la CIA : des eurodéputés regrettent le manque de coopération de Washington

AP

vendredi 12 mai 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Le président de la délégation de parlementaires européens venus à Washington obtenir des informations sur les vols clandestins de la CIA en Europe a jugé jeudi ne pas avoir eu suffisamment de contacts avec l’administration Bush et les parlementaires américains.

"Cela ne contribue pas à une meilleure compréhension des points de vue de chacun, pas plus qu’à la nécessaire réaffirmation des valeurs communes que nous sommes censés partager des deux côtés de l’Atlantique", a déclaré le Portugais Carlo Coelho lors d’une conférence de presse.

Il a ajouté que la coopération entre les Etats-Unis et l’Union européenne était essentielle dans la lutte contre le terrorisme. "Mais cette coopération doit avoir lieu dans la transparence la plus complète et en évitant d’avoir recours aux pratiques utilisées par les terroristes et qui ne peuvent que conduire à la haine et à la poursuite du phénomène", a-t-il souligné.

Au dernier jour de sa visite entamée lundi, la délégation européenne a notamment rencontré le président de la Commission judiciaire du Sénat, le secrétaire d’Etat adjoint aux Affaires européennes et eurasiennes Dan Fried, le conseiller juridique du département d’Etat John Bellinger, l’ancien directeur de la CIA James Woolsey, et des organisations non-gouvernementales.

En revanche, les parlementaires n’ont pas pu rencontrer Porter Goss, le patron de la CIA qui a démissionné la semaine dernière.

De son côté, le conseiller juridique du département d’Etat John Bellinger a déclaré avoir demandé aux Européens de démentir les allégations selon lesquelles plusieurs centaines de vols transportant des terroristes présumés auraient transité en Europe. Rien ne peut prouver "les allégations selon lesquelles les vols étaient au nombre de 1.000, 100 ou même 10", a-t-il affirmé.

La visite de parlementaires intervient alors que la commission d’enquête du Parlement européen a rendu public fin avril un rapport d’étape selon lequel plus d’un millier de vols clandestins auraient transité par le Vieux continent depuis 2001.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :