samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Intelligence économique > Une école de l’intelligence... économique

Une école de l’intelligence... économique

Laure Japiot, Economie Matin

jeudi 18 mai 2006, sélectionné par Spyworld

logo

« L’information est devenue la matière première », assure Benoît de Saint-Sernin, fondateur et directeur de l’École européenne d’intelligence économique (EEIE).

Ce nouveau cursus en un an, de niveau troisième cycle, ouvrira ses portes en septembre 2006. Une formation pour devenir espion ? Pas vraiment : l’EEIE entend répondre aux besoins concrets des entreprises.

L’intelligence économique consiste à rechercher et croiser l’information pour la transformer en valeur ajoutée. Un savoir-faire indispensable au développement de toute entreprise ! « Notre objectif est que tous les étudiants trouvent un emploi à l’issue de la formation, explique Benoît de Saint-Sernin. 60 % de leur diplôme se joueront sur la réalisation des missions qui leur seront confiées. ». Des entreprises soumettront des cas réels aux élèves et les rémunèreront sous forme d’indemnités de stage. Les étudiants apprendront en parallèle à travailler avec la Commission européenne (séminaire à Bruxelles), avec les pouvoirs publics nationaux et locaux... « L’intelligence économique est une méthode de management. Dans 5 ans, il existera un poste dédié à cette fonction dans les entreprises. D’ici là, nos diplômés seront embauchés pour des postes de développement, dans les départements communication, marketing, ou autres, selon leur formation initiale. » Car l’EEIE est accessible aux étudiants de niveau bac+4/5 d’écoles de commerce, d’ingénieur, de journalisme, d’IEP... L’inscription gratuite sur le site de l’école (www.eeie.fr) aboutit à une sélection sur dossier puis à un entretien individuel. Impressionnant : l’école occupe l’extrémité d’une aile du château de Versailles !


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :