dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le chef des services de renseignement palestiniens blessé dans un (...)

Le chef des services de renseignement palestiniens blessé dans un attentat

Ibrahim Barzak, AP

samedi 20 mai 2006, sélectionné par Spyworld

Le chef des renseignements palestiniens, un proche du président Mahmoud Abbas, a été sérieusement blessé samedi dans un attentat au siège même de ses services à Gaza. Pour les responsables de la sécurité du territoire, il s’agit sans aucun doute possible d’une tentative d’assassinat.

La bombe a explosé sous l’ascenseur dans lequel avait pris place le général Tarek Abou Rajab, selon les premiers éléments d’enquête communiqués par Taoufiq Tiraoui, adjoint du général. L’attentat a fait un mort et une dizaine de blessés, dont le chef des renseignements qui a été transféré dans un hôpital israélien. Les médecins de Gaza précisaient avoir pu arrêter une hémorragie et espéraient que les chirurgiens israéliens parviendraient à ne pas l’amputer d’une jambe. Cet attentat, qui n’a pas été revendiqué, intervient sur fond de tensions croissantes entre le Hamas et le Fatah pour le contrôle des forces de sécurité. Après cette attaque, des membres du Fatah, sans accuser formellement le Hamas d’en être l’auteur, ont immédiatement demandé au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas de dissoudre le gouvernement.

Le président Abbas, qui a jugé que l’attentat constituait "un grave danger" pour l’Autorité palestinienne, doit rencontrer dimanche en Egypte la ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni. Il s’agira de la première rencontre palestino-israélienne depuis l’accession du Hamas au pouvoir. Le Premier ministre Ismaël Haniyeh a annulé tous ses rendez-vous et a créé une commission d’enquête, a précisé le porte-parole du gouvernement, Ghazi Hamad. "Nous demandons de ne pas porter de jugements prématurés, d’accusations ou faire de réponses pouvant provoquer des tensions dans la rue palestinienne", a-t-il ajouté, anticipant apparemment le fait que le Hamas risquait d’être montré du doigt. Le général Abou Rajab, chef des services de renseignement et allié clé de Mahmoud Abbas (Fatah), a été conduit en urgence à l’hôpital Chifa de Gaza où il a subi une première intervention chirurgicale avant d’être transféré dans un hôpital israélien. Ce sont des membres des services de renseignement qui ont eux-mêmes conduit les blessés à l’hôpital à bord de voitures de fonction, en tirant en l’air pour se frayer un chemin.

L’immeuble abritant le quartier général des services de renseignement est un édifice sous haute protection situé dans le nord de la ville de Gaza. L’explosion a dévasté une partie des locaux, alors que le général Abou Rajab et six de ses gardes du corps et collaborateurs prenaient l’ascenseur. La personne décédée est un garde du corps. La déflagration s’est produite alors que l’ascenseur dans lequel se trouvaient le général et ses collaborateurs approchait du deuxième étage. Trois autres personnes ont aussi été blessées dont une secrétaire qui se trouvait dans une cabine d’ascenseur voisine.

Il y a deux ans, le général Tarek Abou Rajab avait survécu à une tentative d’assassinat. Son convoi avait essuyé des tirs : il avait été grièvement blessé et deux de ses gardes du corps avaient été tués.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :