mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Espionnage : la Chine n’aurait pas apprécié les accusations (...)

Espionnage : la Chine n’aurait pas apprécié les accusations d’Ottawa

Baptiste Ricard-Châtelain, le Soleil

samedi 20 mai 2006, sélectionné par Spyworld

logo

La Chine n’a pas apprécié que le gouvernement canadien l’accuse d’espionnage, a constaté un professeur canadien en visite en Asie.

« Nous devrions être vraiment prudents avant de lancer de graves accusations », avertit Jonathan Calof, professeur à l’Université d’Ottawa et codirecteur du Intelligence Teaching and Research Academic Network. Il est spécialiste de la récolte légale de renseignements stratégiques par les entreprises et gouvernements.

Selon lui, l’important n’est pas de savoir si les dénonciations sont fondées. Il est admis que la Chine, comme une multitude d’autres pays, pratique l’espionnage. L’important est de savoir si on veut maintenir de bonnes relations avec un pays qui deviendra un grand partenaire économique. D’autant plus que les Chinois, qui cultivent leur intégrité, sont chatouilleux lorsque leur droiture est critiquée, expose-t-il.

Plus de détails dans la version papier du journal Le Soleil de samedi.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :