jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Le bouclier antimissile US déployé en Europe ?

Le bouclier antimissile US déployé en Europe ?

Nouvelobs.com

lundi 22 mai 2006, sélectionné par Spyworld

Le NYT affirme que les Etats-Unis s’apprêtent à déployer leur bouclier antimissiles en Europe d’ici 2011.

Le bouclier antimissiles que Washington souhaite installer en Europe pour contrer des attaques de pays comme l’Iran pourrait être opérationnel dès 2011 selon le New York Times daté du lundi 22 mai. Les recommandations du Pentagone pour le pays d’accueil devraient être rendu public d’ici l’été prochain. Ce sont en tout quelques dix intercepteurs qui devraient ainsi prendre place sur le sol d’un pays d’Europe centrale.

la Pologne en première ligne

La Pologne semble pour l’instant en première ligne. Des discussions ont été entérinées l’année dernière alors que la Pologne avait publiquement soutenue l’invasion américaine en Irak l’année précédente. Ce positionnement atlantiste avait valu à Varsovie un commentaire acerbe de Jacques Chirac qui avait déclaré alors que la Pologne avait "perdu une bonne occasion de se taire".

Peine perdue, le rapprochement est bien effectif entre les deux capitales, Washington ayant récemment proposé à Varsovie de discuter en détail de l’installation du bouclier ou tout au moins d’une partie.

"On nous a demandé officiellement si nous étions toujours intéressés pour discuter de cette question, a déclaré le mois dernier le vice-ministre polonais des Affaires étrangères Witold Waszczykowski, bien évidemment nous avons répondu oui et nous attendons du détail" ; avant d’ajouter que "si la Pologne est choisie comme partenaire dans cette discussion, celle-ci pourrait commencer en juillet".

Moscou profondément irrité

Le Premier ministre conservateur Kazimierz Marcinkiewicz reste cependant prudent. Varsovie doit également ménager Moscou, très irrité par cette histoire de bouclier antimissiles sur le sol d’un des ancien membre du Pacte de Varsovie. Un porte-parole du ministère polonais de la défense, Piotr Paszkowski, a indiqué lundi que son gouvernement a posé toute une série de questions. "Nous attendons toujours la réponse", a-t-il ajouté, tout en précisant que ce bouclier n’était pas spécifiquement dirigé contre l’Iran non plus.

D’autres noms de pays circulent comme candidat potentiel à l’accueil de tout ou partie du dispositif. La Tchéquie ou la Hongrie pourrait également faire partie du projet selon le quotidien polonais Gazeta Wyborcza qui avait révélé l’affaire en novembre dernier. Le ministère tchèque de la défense a cependant déclaré lundi 22 mai que les Etats-Unis n’avaient encore fait aucune proposition concrète à son pays."Installer une base antimissiles des Etats-Unis sur le territoire de certains pays européens est juste une idée, il n’y a eu aucune proposition concrète", a déclaré lundi 22 mai le porte-parole du ministère de la défense, Andrej Cirtek.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :