mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Software > Concurrence de Linux : Microsoft inquiet pour ses marges

Concurrence de Linux : Microsoft inquiet pour ses marges

Jo Best, Silicon.com - ZDNet France

mardi 7 septembre 2004, sélectionné par Spyworld

logo

Le succès des logiciels à source ouverte, et surtout des distributions Linux, pourrait affecter les résultats d’exploitation de l’éditeur cette année. C’est Microsoft qui l’écrit dans un document financier remis aux autorités boursières américaines.

Dans une note de perspective remise à l’autorité américaine des marchés financiers (la SEC - Securities and Exchange Commission), le géant des logiciels avertit que l’année 2005 pourrait être difficile. Notamment à cause des systèmes d’exploitation GNU/Linux et des ventes de PC qui ne décollent pas.

« Pour l’exercice 2005 (qui s’achève en fin de deuxième trimestre - tous les 30 juin, Ndlr), nous pensons que des facteurs sturcturels [à l’échelle de l’industrie], tels que la croissance des ventes de PC et le succès des logiciels non commerciaux, pourraient affecter considérablement nos résultats opérationnels et notre situation financière. La croissance des ventes de PC très forte en 2004 a augmenté d’environ 13% par rapport à l’exercice 2003. Nous ne nous attendons pas à une telle progression pour 2005 », précise la compagnie dans cette note à la SEC, une procédure légale habituelle pour une société cotée en Bourse.

Outre le nombre insuffisant d’acheteurs de PC, Microsoft semble craindre également que Linux ne lui grignote quelques parts de marché. « Nous continuons d’observer l’évolution du développement et de la distribution des logiciels "open source" (...). Nous estimons que la part de marché de Microsoft en unités de serveurs a légèrement augmenté sur l’exercice 2004, tandis que les distributions Linux ont connu une croissance légèrement plus rapide en absolu », stipule le rapport.

La progression de Linux favorisée par les annonces publiques d’équipement

« Cette progression des distributions Linux est la conséquence de plusieurs annonces publiques, l’année dernière, sur l’adoption de logiciels open source à la fois dans les serveurs et les machines de bureau. Dans la mesure où les produits au code source ouvert sont de plus en plus adoptés sur le marché, les ventes de nos produits pourraient chuter et entraîner une baisse de notre chiffre d’affaires et de nos marges d’exploitation. »

Les soucis liés à sa position dominante jouent également un rôle dans ces perspectives plus que modestes. Après avoir signé l’armistice avec ses ennemis jurés AOL, Sun Microsystems et quelques autres, Microsoft espère régler l’ensemble des derniers litiges pour un montant total compris entre 1,1 et 1,2 milliard de dollars.

Ce document remis à la SEC résume aussi les secteurs dans lesquels Microsoft a identifié d’éventuelles opportunités de marché. Rien de neuf néanmoins de ce côté-là, les domaines convoités sont déjà présentés depuis longtemps comme des priorités dans l’entreprise de Bill Gates : mettre l’accent sur son moteur de recherche maison (MSN Bot), sur les produits d’électronique de loisirs (baladeurs, etc.), et mieux séduire les petites et moyennes entreprises.

Pour une société censée disposer de quelque 60 milliards de dollars de trésorerie, de telles inquiétudes peuvent sembler prématurées. Pourtant, la firme de Redmond est entrée dans une phase de réduction des coûts d’exploitation fixée à 1 milliard de dollars le P-DG Steve Ballmer ; elle s’est déjà traduite par la suppression de certains agréments internes (tels que les distributeurs de boissons et les essuie-mains).


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :