dimanche 22 octobre 2017

Démolir

Pascal Maupas, Nouvelobs.com

vendredi 18 février 2005, sélectionné par Spyworld

Vouloir connaître et exploiter les richesse de la jungle du Net est une chose, profiter de son opacité pour assouvir son envie de tuer en est une autre. Certaines entreprises franchissent le pas. Belvédère, le fabricant français de vodka, a payé cher pour le savoir, lui qui a failli y laisser sa peau. A la veille de la présentation de ses comptes, fin 1998, son concurrent américain Philips Millenium avait fait ouvrir un site diffamatoire par l’agence de communication Edelman. Le cours de Bourse de Belvédère avait alors dévissé durablement. L’affaire a servi de leçon à tout le monde et ne s’est plus reproduite avec cette brutalité. Depuis, Internet est sorti de la préhistoire, et les armes à tuer se sont sophistiquées. Pour un coût marginal, des spécialistes de la contre-influence peuvent créer des sites ou blogs « miroirs » qui pointent vers des pages où l’on dit beaucoup de mal de quelqu’un ou de quelque chose. Conséquence ? Avec un indice de popularité important et une bonne maîtrise du référencement, elles se retrouvent propulsées sur le devant de la scène Google, où elles occultent les autres informations. « Personne ne va au-delà du premier écran sur un moteur de recherche, voire des trois premiers liens, explique Antoine Violet-Surcouf. Si vous saturez le Net avec vos informations, vous avez déjà gagné une grande partie de la guerre. » Le cabinet d’intelligence économique Spin Partners a récemment démonté la façon dont le site www.ogm-debats.com avait démoli les thèses des anti-OGM en France en saturant et en tuant le débat sur Internet. Créé fin 2002 par l’agence Concept Consulting Group, à la demande des majors de l’agro-alimentaire BASF Agricultural Products, Bayer CropScience, Dow AgroSciences, DuPont-Pioneer Semences, Monsanto et Syngenta regroupées dans l’association Deba, le site a dû être fermé après la publication de l’étude de Spin Partners. Même avec beaucoup de moyens, on peut donc se prendre les pieds dans la Toile.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :