dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Informatique > Sécurité Informatique > Corée du Sud : business et sécurité informatique font bon ménage

Corée du Sud : business et sécurité informatique font bon ménage

Aurélien Cabezon, Vulnerabilite.com

mercredi 14 juin 2006, sélectionné par Spyworld

logo

En 2004, le ministre de la défense brandissait un rapport qui prédisait des attaques informatiques de grande ampleur en provenance de la Corée du Nord. Aujourd’hui, le marché de la sécurité en Corée du Sud explose... Visionnaire ou manipulateur ?

Le marché de la sécurité informatique Sud Coréen a le vent en poupe. D’après une récente étude IDC, les prévisions sont encourageantes. Ce marché devrait prendre 13 points par an pendant les cinq prochaines années.

Le volume total pour 2010 est estimé à 815 milliards de Won (South Korea Won) et le marché spécifique des appliances de sécurité devrait avoir un taux de croissance annuel de 17.6%. De quoi réjouir les pros de l’UTM qui sauront s’implanter en Corée comme les français Netasq et Arkoon ou les internationaux CheckPoint, Symantec, Fortinet, Secure Computing, ou encore Netscreen/Juniper ... L’année dernière, la croissance du marché Coréen était de 8.5% par rapport à l’année précédente et avait atteint un volume de 443 milliards de Won.

Tout cela n’a rien d’étonnant si l’on en croit cette brève que nous avions rédigé en octobre 2004.

À l’époque, le ministre de la défense sud-coréen annonçait avoir entre les mains un rapport démontrant l’enrôlement d’environ 500 pirates informatiques par la Corée du Nord afin de lancer des attaques d’envergures contre les Etats-Unis, la Corée du Sud et le Japon. La menace a donc été prise au sérieux, la course aux firewalls est lancée. Les vendeurs se frottent déjà les mains.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :