mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Intelligence économique > Schneider Electric s’équipe d’un outil d’intelligence (...)

Schneider Electric s’équipe d’un outil d’intelligence économique

Antoine Crochet-Damais, JDN Solutions

jeudi 15 juin 2006, sélectionné par Spyworld

logo

La cellule de veille économique du groupe a décidé en fin d’année dernière de dématérialiser son processus de travail en déployant la solution Digimind Evolution. Le résultat du projet est positif.

Spécialiste de la distribution électrique et des automatismes industriels, Schneider Electric dispose d’une cellule de veille économique d’une dizaine de personnes. Un service chargé de détecter les informations disponibles en provenance de différentes sources (presse, Internet, etc.) portant de près ou de loin sur l’environnement concurrentiel du groupe.

Directeur en charge de l’intelligence économique, Romuald Messina est entré chez Schneider Electric en juillet 2005 et a pris la responsabilité du département. "Dès mon arrivée, je me suis s’interrogé sur l’opportunité de mettre en place une application de veille, et ainsi dématérialiser notre processus de travail", explique t-il. "Un tel outil présentait pour avantage de mieux prendre en compte l’information non-structurée tout en optimisant le suivi des concurrents."

in août 2005, un appel d’offres est lancé auprès du marché. Après avoir hésité entre plusieurs technologies, dont celles de Datops et Digimind, Schneider Electric arrête son choix sur la solution Digimind Evolution du second. Le groupe est notamment séduit par l’ergonomie de la solution, sa prise en main jugée facile et par ses fonctionnalités de paramétrage. L’application est activée en décembre (en mode hébergé). Elle entre en production en février 2006.

Le département met d’abord en oeuvre les fonctions du produit en matière de collecte d’informations. Plus de 800 sources sont taguées : des newsletters, des bases de données (Factiva, etc.) et des sites Internet... Une fois repérées et traitées (référencées, résumées, etc.), en prenant en compte la législation sur le droits d’auteur, les données sont classées dans un référentiel géré par l’application.

"Lors de la phase d’analyse, l’outil permet des interactions entre experts, ainsi qu’un partage des connaissances portant sur les sources notamment", insiste le responsable, notant sur ce point l’absence de dispositif de cartographie. En aval, les contenus sont restitués, sous la forme d’une revue de presse.

Dans la foulée de son déploiement en France, Digimind Evolution est mis en place en Espagne, en Italie et au Royaume-Uni. "Un chantier réalisable grâce à la caractéristique multilingue du logiciel", précise Romuald Messina. D’ici septembre, elle devrait l’être également aux Etats-Unis, en Chine et au Japon.

Parmi les principaux apports de l’offre Digimind, Romuald Messina évoque un gains de temps important sur le terrain des tâches de recherche (dès lors automatisées par le biais d’une collecte en fonction de mots clés). "Ce qui nous permet de nous concentrer sur l’analyse", commente t-il. Autre point fort souligné : les possibilités d’ouverture de la plate-forme à plusieurs équipes de veille par pays, et le partage d’informations (avis d’expert, commentaires, etc.) dans un tel environnement.

Le projet en bref
Société Schneider Electric
Secteur d’activité Energie électrique et automatisme
Type de projet Veille
Solution Digimind Evolution (Digimind)
Date de mise en production 2006

Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :