mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Au Pakistan, Condoleezza Rice prône la coopération contre le (...)

Au Pakistan, Condoleezza Rice prône la coopération contre le terrorisme

Le Monde, avec AFP

mardi 27 juin 2006, sélectionné par Spyworld

logo

La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice est arrivée mardi 27 juin à Islamabad où elle entend encourager le Pakistan et l’Afghanistan à coopérer dans leur lutte commune contre le terrorisme.

"Nous avons encouragé les Afghans et les Pakistanais à travailler ensemble sur cette question, à travailler de manière trilatérale avec les Etats-Unis (...), et je vais avoir des discussions avec le président Pervez Musharraf et aussi avec le président Karzaï sur les moyens d’affronter ensemble ce qui constitue là-bas un problème très difficile et parfois stupéfiant", a-t-elle dit.

Mme Rice effectue sa troisième visite en huit mois au Pakistan, allié clé de Washington dans la guerre contre le terrorisme lancée après les attentats du 11 septembre 2001. Elle doit y discuter avec le chef de l’Etat, le général Pervez Musharraf. Juste avant d’arriver, elle a annoncé qu’elle se rendrait également en Afghanistan, mercredi, pour y rencontrer le président afghan Hamid Karzaï, qu’elle a qualifié "d’excellent dirigeant".

"COOPÉRATION AMÉRICANO-AFGHANO-PAKISTANAISE"

Sa visite survient alors que l’Afghanistan est en proie aux pires combats depuis que le régime taliban a été chassé du pouvoir à Kaboul, fin 2001, par une coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, et alors que la tension monte entre l’Afghanistan et le Pakistan qui se reprochent mutuellement de ne pas en faire assez pour combattre la rébellion. Les Etats-Unis dirigent une coalition de plusieurs milliers de soldats étrangers déployés en Afghanistan pour mettre fin à l’insurrection et traquer les talibans et autres membres du réseau terroriste Al-Qaida. "Nous avons une bonne coopération avec le Pakistan sur les questions liées à la façon de combattre le terrorisme", a encore déclaré la chef de la diplomatie américaine. "Mais ce sur quoi nous pouvons encore progresser, c’est une coopération qui soit américano-afghano-pakistanaise dans cette région".

Des rumeurs persistantes accusent Islamabad d’avoir laissé les insurgés talibans se réfugier, s’entraîner et se réarmer dans les zones tribales frontalières de l’Afghanistan. Le Pakistan a toujours rejeté ces accusations. Mme Rice a défendu les opérations antiterroristes des forces pakistanaises, estimant qu’elles "travaillaient manifestement vraiment, vraiment dur". "Et je pense que cela comprend un travail à la frontière afghano-pakistanaise qui a longtemps été une région en grande partie non gouvernée", a-t-elle ajouté. Le Pakistan a déployé quelque 80 000 soldats dans la région tribale du Nord-Waziristan. Au Pakistan, Mme Rice devait aussi discuter du dossier nucléaire iranien.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :