samedi 16 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Programmes d’armement présentés en conseil des ministres

Programmes d’armement présentés en conseil des ministres

Ministère de la Défense

vendredi 30 juin 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Michèle Alliot-Marie, ministre de la défense a présenté une communication relative à la mise en œuvre des grands programmes d’armement, en conseil des ministres du 28 juin 2006. A cette occasion, le ministre a rappelé que la loi de programmation militaire, mise en œuvre depuis 2002, a été respectée pendant quatre années consécutives et a souligné la nécessité de maintenir l’effort de défense dans la durée.

La mise en œuvre des grands programmes d’armement

La loi de programmation militaire, mise en œuvre depuis 2002 et respectée pendant quatre années consécutives, a permis l’arrivée dans les armées d’équipements modernes, indispensables à l’amélioration des capacités opérationnelles de nos forces et utilisés aujourd’hui par les unités sur les théâtres d’opérations.

Avec vingt avions réceptionnés, l’armée de l’air vient de mettre en service opérationnel son premier escadron de Rafale à Saint-Dizier. Les neuf Rafale de la première flottille de la marine nationale, embarqués sur le porte-avions Charles de Gaulle, ont été engagés lors d’opérations conduites en mai 2006 au-dessus de l’Afghanistan.

Le redressement de notre capacité de projection, indispensable pour porter l’action de nos forces aux sources géographiques de la menace, est engagé. Un premier bâtiment de projection et de commandement a été livré à la marine nationale en début d’année. Un deuxième le sera dans les tout prochains mois.

Avec le lancement fin 2004 du satellite d’observation Helios 2 et celui, fin 2005, du satellite de communication Syracuse 3A, l’autonomie d’appréciation, de décision et d’action de la France a été très significativement renforcée. Le lancement cet été du satellite Syracuse 3B marquera une nouvelle étape dans l’accroissement de nos capacités de communication et de commandement.

Les nouvelles technologies liées à la numérisation de l’espace de bataille et à la maîtrise de l’information sont également présentes sur les théâtres d’opérations. La France vient ainsi d’envoyer en Côte d’Ivoire la 6ème brigade légère blindée, première brigade numérisée de l’armée de terre, constituée avec les premiers chars AMX 10 RC rénovés.

La pérennisation de notre outil de dissuasion, qui demeure notre garantie essentielle, est également assurée. Tous nos sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) emportent aujourd’hui le missile M 45 ; trois SNLE de nouvelle génération sont en service.

La loi de programmation militaire a également permis de lancer et de conforter des programmes nouveaux.

L’armée de terre va améliorer ses matériels grâce au programme de véhicule blindé de combat d’infanterie. Les premières livraisons sont prévues pour 2008.

Le programme de frégates multi-missions, mené en coopération avec l’Italie et lancé fin 2005, permettra quant à lui le renouvellement de la majeure partie de notre flotte de surface.

Enfin, l’avenir de notre flotte d’avions de transport est assuré avec le lancement par sept pays du programme A 400 M. Le redressement de notre effort budgétaire en matière de défense porte ses fruits et nos armées bénéficient aujourd’hui d’améliorations concrètes de leurs capacités opérationnelles. Pour poursuivre sur la voie du rétablissement de notre outil de défense et pour garder un rôle de premier plan dans la construction d’une défense européenne moderne et efficace, il sera nécessaire de maintenir cet effort dans la durée.

- Inauguration du 1er escadron Rafale de l’armée de l’air - juin 2006
- Frégate multi-missions (FREMM)
- Syracuse 3 A - octobre 2005
- Véhicule blindé de combat d’infanterie (VBCI) - document téléchargeable (PDF) - septembre 2005
- Loi de programmation militaire 2003- 2008
- Les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) en images


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :