mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > La lutte antiterroriste mise en cause

La lutte antiterroriste mise en cause

Nouvelobs.com

dimanche 2 juillet 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Un rapport britannique estime que la guerre contre le terrorisme n’a pas réduit la menace Al-Qaïda.

Le constat de la Commission des Affaires étrangères du Parlement britannique n’est pas très encourageant. Dans un rapport rendu public dimanche 2 juillet, l’institution estime que la guerre contre le terrorisme, les conflits en Irak et Afghanistan n’ont pas réduit la menace d’Al-Qaïda, qui s’est peut-être même renforcée. "Malgré un certain nombre de succès visant la direction et l’infrastructure d’Al-Qaïda, le danger que représente le terrorisme international, qu’il vienne d’Al-Qaïda ou de groupes qui lui sont liés, n’a pas diminué et a peut-être même augmenté", indique le rapport. "Al-Qaïda continue de représenter une menace extrêmement grave et cruelle pour le Royaume-Uni et ses intérêts", estiment les parlementaires.

"Propagande puissante"

"La situation en Irak a fourni une source de propagande puissante pour les extrémistes islamistes et un terrain d’entraînement crucial pour les terroristes internationaux associés à Al-Qaïda", relève la commission.

"Une action militaire contre l’Iran déclencherait probablement une foule de conséquences extrêmement graves à la fois au Moyen-Orient et ailleurs et ne garantirait pas que l’Iran ne se dotera pas d’armes nucléaires à long terme", avertit la commission. "Le gouvernement britannique ne devrait pas prendre part ou soutenir une action militaire contre l’Iran tant que toutes les autres options n’ont pas été épuisées et sans accord global avec ses alliés internationaux", indique la commission, qui recommande au gouvernement d’"exprimer très clairement cette position à Washington."


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :