lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > 8 000 "sympathisants" britanniques d’Al-Qaida surveillés secrètement (...)

8 000 "sympathisants" britanniques d’Al-Qaida surveillés secrètement par les services de renseignement

Le Monde, avec AFP

lundi 3 juillet 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Les services de renseignement intérieurs britanniques, le MI5, et la police épient en secret quelque 8 000 "sympathisants" d’Al-Qaida en Grande-Bretagne afin de repérer ceux qui sont prêts à commettre un acte terroriste, affirme, dans son édition du lundi 3 juillet, The Independent.

Quelque 1,5 million de musulmans vivent en Grande-Bretagne, dont 0,5 % soutiennent Al-Qaida, affirme le journal, soit 8 000 personnes. Il n’est pas précisé sur quels critères ces personnes ont été classées comme "sympathisants" d’Al-Quaida par les services de renseignement.

L’opération, nommée "Rich Picture", doit également permettre de repérer les agents recruteurs au sein de la mouvance islamiste. Elle fait suite aux informations selon lesquelles un petit nombre de musulmans britanniques ou de musulmans basés en Grande-Bretagne seraient prêts à mener des attaques terroristes dans le pays.

"SAVOIR CE QUI SE PASSE"

Des agents du MI5 recueillent des informations dans tout le pays, y compris auprès de lycées et collèges, mosquées et sites Internet où le recrutement de candidats pour des actes terroristes peut s’effectuer. "Nous cherchons à savoir ce qui se passe, pourquoi les gens se radicalisent, comment ils se radicalisent pour ensuite pouvoir exploiter ces informations", explique une source de sécurité citée par le journal.

L’opération a été mise en place peu de temps après les attentats du 7 juillet 2005 à Londres, qui ont fait 56 morts - dont les quatre terroristes qui ont fait exploser leurs bombes dans les transports en commun de la capitale britannique, précise encore The Independent.

Selon le Parlement britannique, la lutte contre le terrorisme n’a pas affaibli Al-Qaida

Un rapport de la commission des affaires étrangères du Parlement britannique, rendu public dimanche, affirme que la guerre contre le terrorisme n’a pas réduit la menace d’Al-Qaida.

"Malgré un certain nombre de succès visant la direction et l’infrastructure d’Al-Qaida, le danger que représente le terrorisme international, qu’il vienne d’Al-Qaida ou de groupes qui lui sont liés, n’a pas diminué et a peut-être même augmenté", indique le rapport. - (Avec AFP)


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :