mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Condamnation unanime de la scène internationale

Condamnation unanime de la scène internationale

Nouvelobs.com

mercredi 5 juillet 2006, sélectionné par Spyworld

Réactions tous azimuts contre les tirs de missiles nord-coréens. Le Conseil de sécurité de l’ONU est réuni.

Les réactions se multiplient sur la scène internationale, mercredi 5 juillet, après l’annonce de plusieurs tirs de missiles de la Corée du Nord, dont un engin de longue portée Taepodong-2 capable d’atteindre les côtes américaines. La Maison Blanche a condamné énergiquement ces tirs, tout en prévenant qu’elle continuerait à rechercher une solution diplomatique à la crise du nucléaire nord-coréen. Le conseiller américain à la sécurité nationale, Stephen Hadley, a parlé d’un "comportement provocateur" de la part de Pyongyang, qui, cependant, ne constitue pas une menace pour le sol américain. Le porte-parole de la Maison-Blanche, Tony Snow, a par ailleurs annoncé être "en consultation avec des partenaires internationaux sur les prochaines mesures à prendre".

Le Japon sous tension

De son côté, le Japon, sous la menace directe de ses tirs, a vigoureusement réagi. Pour son ministre de la Défense Fukushiro Nukaga, il s’agit d’une grave question pour la stabilité de la région. La police nippone a été placée en état d’alerte. Le yen a baissé face au dollar comme à l’euro et, à la mi-séance, la Bourse de Tokyo affichait un repli de 0,44%.

Les autorités japonaises ont jugé "extrêmement regrettables" ces tirs d’essai de missiles nord-coréens et indiqué qu’elles allaient dès mercredi envisager des sanctions économiques contre la Corée du Nord qu’elles enjoignent à réintégrer sans condition le processus de "pourparlers à six". Tokyo a également souhaité convoquer une réunion de crise du Conseil de sécurité de l’ONU. Lequel Conseil a entamé peu après 16h heure de Paris des consultations d’urgence.

Condamnation unanime en Europe

La France a "condamné" les tirs, accusant la Corée du Nord d’être un "acteur majeur de la prolifération des missiles dans le monde". Londres a dénoncé une "provocation qui ne sert qu’à accroître les tensions dans la région", tout comme la Commission européenne qui a "fermement condamné" ces tirs. De son côté, l’Otan a appelé à "une réponse ferme de la communauté internationale" à ces "actes de provocation". Seul la Chine, proche de Pyongyang, a appelé mercredi toutes les parties à "demeurer calmes et à faire preuve de retenue". Après avoir déclaré ne rien avoir à dire sur le sujet plus tôt dans la matinée, Pékin s’est finalement dit "très préoccupé". "Nous espérons que les parties concernées conserveront leur calme et feront preuve de retenue", a néanmoins temporisé le ministère chinois des Affaires étrangères.

4 juillet

La Corée du Nord a tiré mercredi 5 juillet au moins six missiles, dont un engin de longue portée Taepodong-2, défiant la communauté internationale qui tentait depuis des semaines de dissuader Pyongyang de franchir le pas. Le vol d’essai du Taepodong-2, d’une portée théorique comprise entre 3.500 et 4.300 et qui pourrait ainsi atteindre le territoire américain au niveau de l’Alaska, a tourné court au bout de 40 secondes, ont fait savoir des responsables américains. Séoul a confirmé l’échec du vol du Taepodong-2. Selon la chaîne publique nippone NHK, un missile au moins s’est abîmé en mer du Japon, à 600 km des côtes japonaises. Le gouvernement nord-coréen, attentif aux symboles, a choisi le 4 juillet (heure américaine), soit le jour de la fête nationale aux Etats-Unis, pour tirer ses missiles. La Corée du Nord a ensuite tiré un septième missile, a rapporté l’agence japonaise Kyodo, citant des sources gouvernementales nippones, en fin de matinée (heure de Paris). La Corée du Nord a tiré le dernier missile à 17h22 (8h22 GMT), selon Kyodo qui précise que ce missile a atterri six minutes plus tard. Les responsables de la défense nippone n’étaient pas en mesure de confirmer l’information dans l’immédiat. On ignore également le type de missile où l’endroit où il est tombé.

JPEG - 28.2 ko

Des missiles nord-coréens (AP)


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :