vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Italie : arrestation de 2 membres des services secrets nationaux

Italie : arrestation de 2 membres des services secrets nationaux

ATS

mercredi 5 juillet 2006, sélectionné par Spyworld

logo

La police italienne a arrêté deux responsables du renseignement militaire italien dans le cadre de l’enlèvement d’un imam égyptien par la CIA en 2003 à Milan. La justice a aussi émis des mandats d’arrêt contre quatre Américains.

Le bureau du procureur de Milan a annoncé dans un communiqué l’interpellation de Marco Mancini, directeur d’une division du service de renseignement militaire (Sismi), ainsi que d’un autre responsable de cette agence. Un des deux fonctionnaires est aux arrêts domiciliaires, tandis que le second a été incarcéré, ajoute le texte.

Dans le même temps, des mandats d’arrêt ont été émis contre quatre Américains. Trois d’entre eux seraient des agents de la CIA et le quatrième travaille sur la base militaire américaine d’Aviano, dans le nord de l’Italie, ajoute le communiqué.

C’est la première fois que les noms de responsables italiens sont cités en relation avec l’enlèvement, le 17 février 2003, de l’ancien imam d’une mosquée de Milan, l’Egyptien Osama Mustafa Hassan, connu également sous le nom d’Abou Omar. Cet islamiste présumé affirme avoir été transféré en Egypte par avion et torturé.

Le procureur anti-terroriste Armando Spataro mène depuis longtemps une enquête sur l’enlèvement d’Abou Omar. Dans cette affaire, 22 agents de la CIA, qui font l’objet d’un mandat d’arrêt européen émis par le parquet de Milan en 2005, sont soupçonnés d’avoir organisé ou participé à l’enlèvement.

Parmi eux figure un ex-haut responsable du consulat américain à Milan, Robert Lady, considéré comme le chef de l’opération. Le précédent gouvernement, dirigé par Silvio Berlusconi, avait toutefois bloqué les mandats d’arrêt internationaux et les demandes d’extradition aux Etats-Unis émis par le parquet de Milan.

Dans son rapport sur les agissements de la CIA en Europe, le rapporteur du Conseil de l’Europe Dick Marty avait affirmé qu’Abou Omar a été enlevé "avec l’aide d’agents italiens", pour être remis aux autorités égyptiennes. Selon lui, il semble improbable que les autorité italiennes n’aient pas été au courant de l’opération.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :