dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > HISTOIRE - Les chocolats du Mossad Les services secrets israéliens, ont (...)

HISTOIRE - Les chocolats du Mossad Les services secrets israéliens, ont utilisé des chocolats belges pour éliminer le "cerveau" des détournements d’avions

IsraelValley.com

samedi 8 juillet 2006, sélectionné par Spynews

logo

Des agents du Mossad, le service secret israélien, ont utilisé des... chocolats belges pour éliminer, en 1978, Waddia Haddad, l’un des leaders du FPLP considéré à l’époque comme le “cerveau” des détournements d’avions.

Cet “assassinat gastronomique”, révélé par le livre Striking back (Contre-attaquer) du journaliste Aaron Klein, s’étala sur une période de six mois durant laquelle Haddad put se gaver de tablettes et de pralines directement importées de Belgique. Les agents du Mossad traquaient sans relâche le leader palestinien depuis le détournement, en 1976, d’un Boeing d’Air France sur Entebbe (en Ouganda).

Haddad avait trouvé refuge à Bagdad, où il se méfiait de tous. Le Mossad, selon Klein, était parvenu à retourner l’un de ses assistants palestiniens. Et les agents israéliens, forts de ce soutien, décidèrent d’utiliser la seule faiblesse d’Haddad : sa gourmandise que trahissait un poids de 140 kg. La tentation était d’autant plus grande que peu de produits de luxe étaient alors disponibles dans la capitale irakienne. Les chocolats, achetés en Belgique, furent donc truffés d’un poison non identifié. Et durant six mois, à sa grande satisfaction, Haddad reçut des boîtes de son assistant.

En mars 1978, il mourut. Les médecins attribuèrent le décès à une leucémie foudroyante. Cette opération “chocolats belge” connut un grand succès, comme le rapportent le Jerusalem Post et Le Soir de Bruxelles. La mort d’Haddad coïncida avec l’arrêt des détournements d’avions.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :