mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Somalie : les islamistes annoncent avoir pris le contrôle total de (...)

Somalie : les islamistes annoncent avoir pris le contrôle total de Mogadiscio

AFP

dimanche 9 juillet 2006, sélectionné par Spynews

logo

Les milices des tribunaux islamiques, qui étendent leur emprise en Somalie, ont annoncé dimanche avoir pris le contrôle total de la capitale Mogadiscio après avoir défait les deux derniers chefs de guerre, lors de combats qui ont fait au moins 21 morts. "Nous avons remporté les combats qui ont débuté à Mogadiscio ce matin. Nous contrôlons désormais la totalité de la ville après avoir remporté les derniers quartiers contrôlés par (le chef de guerre) Abdi Hassan Awale Qeydiid", a déclaré dimanche Mukhtar Robow, secrétaire adjoint chargé de la défense au sein du Conseil suprême islamique de Somalie (SICS).

Selon un correspondant de l’AFP, des tirs sporadiques étaient entendus à Mogadiscio dimanche à la mi-journée alors que les miliciens fidèles aux chefs de guerre prenaient la fuite.

Ces combats ont opposé les milices islamistes aux hommes des chefs de guerre Hussein Aidid et Abdi Hassan Awale Qeydiid, retranchés dans le quartier Medina (sud) et qui avaient jusqu’ici refusé de rendre les armes ou de reconnaître l’autorité des tribunaux. Selon un correspondant de l’AFP, M. Qeydiid a participé lui-même aux affrontements de dimanche.

M. Aidid, qui exerce la fonction de Premier ministre adjoint dans le gouvernement de transition, se trouvait quant à lui dimanche à Baïdoa (250 km au nord-ouest de Mogadiscio), siège des institutions de transition somaliennes, mises en place en 2004 mais impuissantes à rétablir l’ordre dans ce pays pauvre de la Corne de l’Afrique livré à la guerre civile depuis 1991.

Les islamistes, qui encerclaient depuis vendredi la résidence de M. Qeydiid, avaient attaqué dimanche à l’aube les dernières positions des deux chefs de guerre.

Ces combats, menés à l’arme lourde dans le sud de la capitale, ont fait au moins 21 morts, dont des civils, et une vingtaine de blessés, selon un nouveau bilan. Un milicien présent sur le champ de bataille a indiqué avoir recensé trois nouveaux tués, ce qui porte le bilan de 18 à au moins 21 morts.

"Les combats sont très intenses et il est très dur de savoir quel est le vrai bilan", avait déclaré plus tôt dimanche un habitant, Hussein Bule.

Les deux camps ont utilisé dimanche de l’artillerie lourde et des tirs de mortier et de roquettes.

Après quatre mois d’affrontements meurtriers, Mogadiscio, où vivent environ un million d’habitants, était tombée le 5 juin aux mains des milices des tribunaux islamiques, qui avaient défait les chefs de guerre de l’Alliance pour la restauration de la paix et contre le terrorisme (ARPCT), soutenue par les Etats-Unis dans le cadre des opérations antiterroristes.

Cependant, certains quartiers du sud de la capitale étaient toujours en partie contrôlés par les miliciens de MM. Aidid et Qeydiid. M. Qeydiid est l’un des membres fondateurs de l’ARPCT. M. Aidid n’était pas un membre de l’APRCT mais avait maintenu ses miliciens dans la capitale somalienne.

Depuis juin, les milices des tribunaux islamiques ont étendu leur emprise sur une partie de la Somalie et se sont organisées politiquement. Ils contrôlent désormais Mogadiscio et trois régions et demie sur un total de 18 en Somalie.

Les tribunaux se présentent comme "une alternative au chaos par l’islamisation" et ont annoncé vouloir instaurer la charia. Ils sont soupçonnés d’abriter des extrémistes du réseau terroriste Al-Qaïda.

Les tribunaux ont récemment porté à leur tête Cheikh Hassan Dahir Aweys, recherché depuis novembre 2001 par les Etats-Unis qui le qualifient de "terroriste international".


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :