mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Technologie > Projet de fusion d’Alcatel et de Lucent technologies : confirmation (...)

Projet de fusion d’Alcatel et de Lucent technologies : confirmation du calendrier et information sur les principales étapes franchies

Alcatel

mardi 11 juillet 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Suite à l’annonce du 2 avril 2006 portant sur leur projet de fusion, Alcatel (Paris : CGEP.PA et NYSE : ALA) et Lucent (NYSE : LU) précisent aujourd’hui l’état d’avancement de leur processus d’intégration et annoncent qu’ils devraient finaliser leur opération d’ici la fin de l’année 2006, ce qui est en ligne avec les délais de 6 à 12 mois annoncés à l’origine. Au cours des dernières semaines, les deux sociétés ont franchi des étapes significatives et ont notamment rempli quelques obligations réglementaires, nécessaires à leur projet de fusion.

Le modèle économique de la société commune et l’organisation qui en découle sont maintenant définis et seront mis en place dès la finalisation de l’opération. Des évaluations plus détaillées des synergies de coûts confirment que les objectifs précédemment annoncés seront totalement atteints.

« Le travail de pré-intégration se déroule de manière très satisfaisante et permet de clairement confirmer la valeur ajoutée de cette fusion pour nos clients et nos actionnaires » a déclaré Serge Tchuruk, qui deviendra Président non-exécutif de la société commune.

« Cette fusion créera une équipe de classe mondiale qui offrira le meilleur des deux sociétés à tous nos clients et qui sera créatrice de valeur pour nos actionnaires, a ajouté Patricia Russo, qui deviendra Directrice générale de la nouvelle entité. « Pour ce faire, nous croisons les forces individuelles de chaque société avec les dynamiques qui modifient notre industrie afin de retenir les meilleurs pratiques pour la société commune. De la R&D aux ventes, du développement de produit au marketing, de la finance au développement de talents, nous nous engageons à être une société modèle pour le XXIe siècle. »

Une présentation des progrès réalisés est détaillée ci-dessous.

Organisation opérationnelle

La nouvelle société servira les marchés opérateur, entreprise et services avec une attention toute particulière portée aux solutions de bout en bout maximisant ainsi la valeur pour les clients. Les activités globales de la société seront divisés en segments afin de répondre aux besoins de ses trois marchés. Une organisation régionale décentralisée permettra d’apporter un support au plus près des clients.

- Le segment d’activités « Opérateur », présidé par Etienne Fouques, regroupera :l’activité Mobile qui sera présidée par Mary Chan
- l’activité Fixe qui sera présidée par Michel Rahier
- l’activité Convergence qui sera présidée par Marc Rouanne

Le segment d’activités « Entreprise » sera présidé par Hubert de Pesquidoux. Le segment d’activités « Services » sera présidé par John Meyer.

Le Groupe sera organisé en quatre régions géographiques* :
- Europe et Nord, présidée par Vince Molinaro
- Europe et Sud, présidée par Olivier Picard
- Amérique du Nord, présidée par Cindy Christy
- Asie-Pacifique, présidée par Frédéric Rose.

* La région Europe et Nord inclut le Royaume-Uni, les pays nordiques, le Benelux, Allemagne, la Russie et les pays d’Europe de l’Est La région Europe et Sud inclut la France, l’Italie, l’Espagne, les pays autres pays du sud de l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Inde et l’Amérique latine L’Amérique du Nord inclut les Etats-Unis, le Canada et les Caraïbes L’Asie-Pacifique inclut la Chine, l’Asie du Nord-Est, l’Asie du Sud-Est et l’Australie

Le comité de direction de la société commune sera présidé par Patrica Russo, Directrice générale. Les membres de ce comité seront Etienne Fouques, Président des activités opérateurs, Frank d’Amelio, Président Intégration et directeur administratif, Jean-Pascal Beaufret, Directeur financier, Claire Pedini, Directrice des ressources humaines et de la communication et Mike Quigley. Mike Quigley a choisi pour des raisons personnelles d’assurer un rôle différent dans la société commune. Il se consacrera à la direction stratégique de la société et deviendra Président technologie et stratégie. Dans cette fonction, il s’assurera que les investissements stratégiques sont en ligne avec les opportunités de marché.

Processus réglementaire

Au cours des dernières semaines, les deux sociétés ont franchi les étapes suivantes :
- le 7 juin 2006, les deux sociétés ont été informées de l’expiration de la période d’attente prévue par la loi américaine antitrust Hart-Scott-Rodino (Antitrust Improvements Act) de 1976.
- Le 16 juin 2006, les deux sociétés ont déposé une notification auprès de la Commission européenne en application des dispositions de droit de la concurrence.

Par ailleurs, les deux sociétés prévoient de transmettre prochainement un avis de fusion au CFIUS, la Commission sur les investissements étrangers aux Etats-Unis. Le projet de fusion reste également soumis à l’examen et à l’agrément des autorités compétentes, à l’approbation des actionnaires d’Alcatel et de Lucent lors de leur Assemblée générale prévue le 7 septembre prochain, ainsi qu’aux conditions contractuelles habituelles pour ce genre d’opération.

Synergies de coûts

« Nous restons confiants dans notre capacité à atteindre les synergies de coûts avant impôt de 1,4 milliard d’euros (1,7 milliard de dollars) par an que nous avions précédemment annoncées et qui devraient être réalisées dans les trois prochaines années. Nous continuons à penser qu’environ 70% de ses économies seront atteintes sur les deux premières années suivant la finalisation de l’opération » a déclaré Christian Reinaudo, responsable du Projet Intégration pour Alcatel.

« Nous avons ensemble procédé à des analyses complètes de chaque activité et nous avons identifié des synergies de coûts significatives dans différents domaines, dont une réduction de l’effectif global d’environ 9 000 personnes », a ajouté Janet Davidson, responsable du Projet Intégration pour Lucent.

Les synergies devraient se répartir comme suit : environ 30% en coût des ventes et le solde en charges d’exploitation.

Sur la base d’analyses récentes, les synergies relatives aux réductions d’effectif devraient représenter 55% du total des synergies, le solde étant lié à des synergies de coût non liées aux effectifs.

Au cours de leur conférence de presse du 2 avril, Alcatel et Lucent ont présenté l’origine de ces synergies. Elles proviendront notamment de la consolidation des fonctions de siège, de l’informatique, de la vente et du marketing, des services et de la R&D, ainsi que de l’optimisation de la chaîne logistique et des processus d’achat et du regroupement des sites.

Sur la base du travail des équipes d’intégration, voici trois exemples de domaines sur lesquels les deux sociétés ont le plus progressé jusqu’à présent. Chacun de ses exemples a un impact à la fois sur les coûts des ventes et les charges d’exploitation :

Immobilier : à la date effective de la fusion, la société commune disposera d’environ 4,3 millions de mètres carrés, soit 850 sites répartis entre les différentes usines de production, les bureaux et les laboratoires. Grâce à une utilisation améliorée des équipements existants et à une élimination de l’espace en trop, les sociétés ont pour objectif une réduction des coûts à 3 ans d’environ 100 millions d’euros (122 millions de dollars).

Chaîne logistique et achats : à la date effective de la fusion, les achats externes annuels sont estimés à 8,7 milliards d’euros (10,6 milliards de dollars). Les économies sur les achats des composants, les dépenses indirectes, les achats liés aux projets, et les partenariats avec des sous-traitants électroniques devraient représenter environ 3% des achats externes. Ceci devrait s’élever à environ 250 millions d’euros (305 millions de dollars) à la fin de la troisième année.

Convergence des plate-formes : Les plans de rationalisation et de migration permettront de tirer parti des technologies et des produits les plus innovants ainsi que du meilleur potentiel en termes de croissance et de satisfaction des clients. Une attention particulière a été portée au support en continu des investissements de nos clients dans leur base installée. Bien plus, les deux sociétés travailleront afin d’assurer une migration graduelle et en douceur de leurs clients vers le futur portefeuille commun afin d’éviter toute interruption dans le processus de migration. Les synergies de coût associés à ce processus sont aujourd’hui estimées à environ 400 millions d’euros (488 millions de dollars) à la fin de la troisième année.

« Nous abordons cette fusion et l’opportunité qu’elle nous offre avec enthousiasme, » a déclaré Patricia Russo. « A la date effective de la fusion, la société commune bénéficiera d’une base financière solide, d’une position de leadership sur le marché, d’une présence mondiale et d’une équipe de direction internationale et expérimentée. Ce sera alors à nous de transformer ces atouts en croissance et en création de valeur pour tous. Compte tenu du talent aujourd’hui présent dans les deux sociétés, je suis convaincue que nous y parviendrons . »

Le taux de change utilisé dans ce communiqué est le suivant : 1 euro = 1,22 dollar.

À propos d’Alcatel

Alcatel fournit des solutions de communication permettant aux opérateurs de télécoms, aux fournisseurs d’accès Internet et aux entreprises de disposer de moyens de communication voix, données, vidéo pour leurs clients ou leurs salariés. Avec des positions de leader dans les réseaux à haut débit fixes et mobiles ainsi que dans les applications et les services, Alcatel permet à ses clients et partenaires de mettre l’utilisateur au cœur du haut débit. Avec un chiffre d’affaires de 13,1 milliards d’euros et 58 000 salariés en 2005, Alcatel est présent dans plus de 130 pays. Pour plus d’informations, consultez le site : http://www.alcatel.com

À propos de Lucent

Lucent Technologies conçoit et commercialise des systèmes, services et logiciels destinés aux réseaux de communication de nouvelle génération. Bénéficiant des innovations technologiques des Bell Labs, son pôle de recherche et de développement, Lucent s’appuie sur ses compétences dans les domaines de la mobilité, de l’optique, des logiciels, des données et de la voix, ainsi que dans les services, pour apporter à ses clients de nouvelles sources de revenus, tout en leur permettant d’accélérer le déploiement et d’optimiser la gestion de leurs réseaux. Lucent s’adresse à une clientèle d’opérateurs de télécommunications, d’entreprises et d’administrations à travers le monde.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :