samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Technologie > Le Canada et l’Italie envisagent la réalisation d’une mission (...)

Le Canada et l’Italie envisagent la réalisation d’une mission hyperspectrale conjointe

Agence spatiale canadienne

samedi 5 août 2006, sélectionné par Spynews

logo

L’Agence spatiale canadienne (ASC) et l’Agence spatiale italienne ont annoncé aujourd’hui qu’elles collaboreront à la réalisation d’une étude visant à évaluer la faisabilité d’une future mission spatiale hyperspectrale conjointe. Cette annonce fait suite à la signature, l’année dernière, d’une entente à long terme entre le Canada et l’Italie officialisant leur collaboration continue dans le domaine de l’observation de la Terre depuis l’espace.

"Cette étude constitue un premier pas vers l’établissement d’une solide coopération en matière d’imagerie hyperspectrale, et ce, dans l’intérêt des deux pays", a indiqué Carole Lacombe, présidente intérimaire de l’ASC. "L’étude de ce concept technologique de pointe, dans une perspective de satisfaction des besoins d’un large éventail d’utilisateurs, permettra de déterminer la viabilité des missions et de valider les futurs projets de collaboration entre les nations canadienne et italienne dans ce créneau commercial en pleine évolution", a-t-elle ajouté.

L’ASC accordera un financement de 1,4 million de dollars à l’entreprise MDA de Richmond, en Colombie-Britannique, qui travaillera de concert avec la société italienne Alcatel Alenia Space à la définition d’une mission spatiale hyperspectrale pouvant répondre aux besoins scientifiques et opérationnels que les technologies d’observation de la Terre existantes ne peuvent combler.

La télédétection hyperspectrale révèle "l’empreinte digitale" spectrale et unique de la physionomie d’une surface, permettant ainsi de la cartographier et d’en suivre les changements. Ce type de télédétection contribuera à améliorer la productivité de l’industrie canadienne ainsi que la gestion des ressources naturelles. Elle permettra également d’accroître l’efficacité des activités liées aux secteurs forestier, minier, environnemental et de l’énergie.

En foresterie, par exemple, elle favorisera l’automatisation de l’évaluation de la régénération de la forêt et la création d’un inventaire des essences forestières. De plus, l’accès à des données de meilleure qualité sur l’occupation des sols, les récoltes et les brûlis aidera à la planification et à l’aménagement.

L’application de la télédétection hyperspectrale aux secteurs des mines et de l’énergie génèrera un intérêt renouvelé à l’égard du Nord canadien. La géologie des espaces restants du Nord canadien pourrait être cartographiée d’ici cinq ans alors que le cycle de découverte des mines pourrait s’accélérer de deux ans. Les activités d’exploration pétrolière et gazière bénéficieront aussi de cette technologie.

Dans le domaine de la gérance de l’environnement, la télédétection hyperspectrale permettra une prise de décisions scientifiques visant à assurer la pérennité des écosystèmes. Les agents seront mieux outillés pour protéger l’environnement, et nos connaissances sur les répercussions du changement climatique et les stratégies d’adaptation seront aussi renforcées.

Renseignements : Julie Simard, Relations avec les médias, Agence spatiale canadienne, (450) 926-4370, Julie.Simard@espace.gc.ca ; Site Web : http://www.espace.gc.ca/asc/fr/sate...


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :