samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Technologie > Publication d’informations erronées sur la sécurité du système (...)

Publication d’informations erronées sur la sécurité du système Galiléo

Intelligence-Economique.gouv.fr

mercredi 23 août 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Une dizaine d’articles de presse, pour la plupart américains et britanniques, ont faussement annoncé les 10 et 11 juillet que la sécurité du système Galiléo aurait été compromise car un laboratoire américain de l’université Cornell avait réussi à déterminer le code d’étalement de spectre utilisé par le satellite expérimental Galiléo GIOVE-A.

En écoutant les signaux diffusés par le satellite, et grâce à des méthodes d’analyse statistique, les scientifiques du laboratoire GPS de l’université Cornell ont retrouvé la courte séquence numérique (code d’étalement de spectre) utilisée pour diffuser les émissions du satellite GIOVE-A. Or l’identification de cette séquence numérique n’a rien à voir avec un décryptement du signal, qui n’est d’ailleurs pas chiffré. Le satellite GIOVE-A, lancé fin 2005, est un satellite expérimental ; il n’est de ce fait pas équipé du matériel cryptographique prévu pour protéger l’accès aux signaux. Le code d’étalement de spectre utilisé, bien qu’il n’ait pas encore été publié, n’est donc ni secret ni protégé. La future constellation de satellites opérationnels, en revanche, diffusera certains signaux d’accès restreint et protégés par des algorithmes cryptographiques. Il ne sera alors plus possible de les déterminer en appliquant la méthode élémentaire décrite par le laboratoire américain. Dans un contexte de scepticisme britannique concernant l’utilisation de Galiléo pour les applications militaires, la mise en avant d’arguments remettant en cause la sécurité du système, même non fondés au niveau scientifique, arrive au plus mal. Cette campagne médiatique pourrait compromettre l’image du futur système de radionavigation par satellite européen, notamment en ce qui concerne le niveau de sécurisation de celui-ci. La presse britannique a ainsi mis en cause la sécurité offerte par le système Galiléo et affirmé que le modèle économique reposant sur le paiement de licences pour accéder au signal ne tenait plus.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :