dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Le général Jean-Louis Georgelin nommé chef d’état-major des (...)

Le général Jean-Louis Georgelin nommé chef d’état-major des Armées

A. L. G., le Figaro

jeudi 31 août 2006, sélectionné par Spyworld

logo

DÉFENSE. C’est un fantassin, passé par les troupes aéroportées, qui devra, peut-être, repousser les charges de ceux qui voudraient tailler dans le budget de la Défense après 2007. Nommé hier chef d’état-major des armées (Cema) en Conseil des ministres, le général Jean-Louis Georgelin, 58 ans, a commandé le 153e régiment d’infanterie à Mutzig (Bas-Rhin) de 1991 à 1993. Pour finir, dix ans plus tard, par bivouaquer à l’Élysée. Depuis 2002, ce général « 5 étoiles » était chef de l’état-major particulier du président de la République.

Avant cela, cet officier rompu à l’appareil d’État était passé par une cascade de postes stratégiques : chef du bureau « planification finances » à l’état-major de l’armée de Terre (1988-1991), adjoint-terre du chef de cabinet militaire du premier ministre (1994-1997), chef de la division « plans, programmes, évaluation », puis sous-chef d’état-major « plans » à l’état-major des Armées entre 1998 et août 2002.

Diplômé du Command and general staff college américain, il a complété son expérience internationale en occupant des responsabilités au sein de la SFOR, la force de l’Otan en Bosnie, en 1997-1998.

À l’Élysée, ce « bourreau de travail », exigeant avec lui-même et ses subordonnés, était le pivot de dossiers délicats, comme la Côte d’Ivoire, l’Afghanistan, la libération des otages en Irak et plus récemment le Liban. Le général Jean-Louis Georgelin succédera le 4 octobre prochain au général Henri Bentégeat, 60 ans, qui occupait cette fonction depuis octobre 2002. Celui-ci prendra la présidence du comité militaire de l’Union européenne, à Bruxelles.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :