dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Scotland Yard a arrêté 14 personnes dans une enquête antiterroriste à (...)

Scotland Yard a arrêté 14 personnes dans une enquête antiterroriste à Londres

Le Monde, avec AFP

samedi 2 septembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Quatorze personnes ont été interpellées dans la nuit de vendredi à samedi à Londres dans le cadre d’une longue enquête antiterroriste non liée au complot présumé visant des avions commerciaux déjoué en août, a annoncé un porte-parole de la police britannique.

Scotland Yard a aussitôt souligné que ces arrestations n’ont pas de lien avec celles opérées dans le cadre du complot présumé visant des avions de ligne entre Londres et les Etats-Unis déjoué il y a trois semaimes et pour lequel 15 personnes ont, à ce jour, été inculpées.

Les interpellations du samedi 2 septembre ont été réalisées au cours de plusieurs opérations dans des quartiers du sud et de l’est de la capitale britannique, selon Scotland Yard. 14 hommes étaient détenus et interrogés dans la matinée dans le commissariat central de Londres. "Ces interpellations font suite à de nombreux mois de surveillance et d’enquête de plusieurs services soupçonnant la mise au point et la préparation d’actes de terrorisme", selon le porte-parole de la police.

PAS DE LIEN AVEC LES ATTENTATS DU 7 JUILLET 2005

L’opération policière de samedi matin ne serait pas davantage liées à l’enquête sur les attentats suicide du 7 juillet 2005 à Londres. Le propriétaire du restaurant, Madi Blyani, s’est dit surpris de l’arrivée d’un grand nombre de policiers, alors que la soirée battait son plein vendredi soir.

"C’était surprenant, tout à coup, un grand nombre (de policiers) est arrivé. Ils étaient plus de 50 ou 60", a-t-il déclaré à la BBC. "Ils sont rentrés, parce qu’ils étaient soupçonneux de certains clients, et ils leur ont parlé. Ils leur ont parlé pendant plus d’une heure, deux heures. Et ils en ont arrêté certains".

Dans un entretien télévisé qui doit être diffusé dimanche sur la BBC, réalisé en juillet - avant l’arrestation de plus d’une vingtaine de personnes soupçonnées de préparer des attentats à bord d’avions à destination des Etats-Unis -, Peter Clarke, chef de l’unité antiterroriste de Scotland Yard, a indiqué que la Grande-Bretagne assistait à une augmentation de la menace émanant d’extrémistes ayant grandi au Royaume-Uni. "De manière certaine, des milliers de personnes sont concernées" par cette surveillance, a-t-il indiqué.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :