lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Les USA réussissent un test anti-missile

Les USA réussissent un test anti-missile

Nouvelobs.com, avec AP

samedi 2 septembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Un missile a réussi à intercepter vendredi une cible au-dessus du Pacifique.

Le système de défense anti-missile américain a réussi un test important vendredi 1er septembre, un missile intercepteur ayant détruit sa cible -une ogive fictive- au-dessus de l’Océan Pacifique, a annoncé un porte-parole de l’Agence de défense anti-missile. Le missile intercepteur a été lancé d’un silo souterrain depuis la base aérienne de Vandenberg, au centre de la Californie, 17 minutes après qu’un missile cible eut été tiré de l’île Kodiak, en Alaska, a expliqué Rick Lehner, porte-parole de l’Agence de défense anti-missile. Un "véhicule tueur" s’est ensuite détaché du missile intercepteur, avant d’entrer en collision, à une vitesse de 20.000 km/h, avec la cible lâchée par l’autre ogive. Selon Rick Lehner, les deux engins ont été détruits à plus de 160 kilomètres au-dessus du sol, et quelques centaines de kilomètres de Vandenberg. Il s’agit du test le plus réaliste du système de défense anti-missile, qui pourrait être utilisé en cas d’attaque réelle, a précisé Rick Lehner.

100 milliards depuis 1983

Plus de 100 milliards de dollars (78 milliards d’euros) ont été consacrés au développement de ce système de défense depuis 1983, alors qu’il a été très critiqué.

Certains avaient même prétendu que les tout premiers essais étaient truqués et leurs résultats exagérés. Le Pentagone avait répliqué que la technologie utilisée alors n’était pas celle développée et testée récemment. Neuf essais de missiles intercepteurs ont été effectués depuis 1999, dont cinq avec succès, selon Rick Lehner.

Pyongyang au créneau

La Corée du Nord a accusé samedi les Etats-Unis de la menacer de guerre en procédant à des essais de sa défense antimissiles, et a promis de renforcer ses propres défenses pour contrer une éventuelle attaque américaine. Cet acte américain "montre clairement que ce sont les Etats-Unis qui attisent les tensions sur la péninsule coréenne et menacent notre pays de guerre", a déclaré dans un communiqué le Comité de Corée du Nord pour une réunification pacifique de la patrie. La Corée du Nord renforcera "ses forces dissuasives de défense", annoncé le communiqué, diffusé par l’agence de presse centrale officielle. Pyongyang fait régulièrement référence à son programme nucléaire comme une arme de dissuasion.

JPEG - 1.9 ko

Le missile intercepteur lancé du centre Reagan (AP)


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :