mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > L’Érythrée expulse cinq membres de l’ONU accusés (...)

L’Érythrée expulse cinq membres de l’ONU accusés d’espionnage

AFP

mercredi 6 septembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Le gouvernement érythréen a annoncé mardi l’expulsion de cinq membres de l’ONU en les accusant d’espionnage et leur a donné 24 heures pour quitter le pays.

« Ces individus ont reçu l’ordre de quitter l’Érythrée dans les 24 heures après avoir été appréhendés alors que, en dehors de leur mission, ils s’employaient à déployer des réseaux d’espionnage, à recruter des mercenaires et à fournir du matériel radio », selon un communiqué du ministère de l’Information publié sur le site officiel du ministère.

Quatre des expulsés sont membres de la Mission des Nations unies en Éthiopie et en Érythrée (Minuee). Le cinquième s’occupait des questions de sécurité pour les agences de l’ONU implantées en Érythrée.

Ils sont de nationalités britannique, néo-zélandaise, sud-africaine, libérienne, le cinquième étant un ressortissant de Trinidad et Tobago, selon le communiqué.

Arrivée en Érythrée en 2000, la Minue, forte d’environ 3000 militaires, est chargée de patrouiller le long de la frontière entre l’Éthiopie et l’Érythrée depuis la fin d’une guerre de deux ans entre ces pays qui a fait environ 80 000 morts.

Les deux voisins ont signé un accord de paix en décembre 2000, mais la situation demeure très tendue.

Depuis octobre 2005, l’Érythrée interdit le survol de son territoire par les hélicoptères de la Minuee. Elle a également imposé des restrictions aux mouvements des Casques bleus de son côté de la frontière et obtenu le départ des personnels américains et européens de la force.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :