vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Thales veut devenir un géant de la défense

Thales veut devenir un géant de la défense

P. M., l’Humanité

mardi 12 septembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Restructuration . Après une entrée dans le capital de la DCN, le groupe d’électronique veut se rapprocher d’Alcatel.

Thales serait sur le point de finaliser deux projets. Le rapprochement avec les activités navales de la DCN est déjà connu, voire quasiment finalisé. Plus confidentiel est celui mené avec le pôle spatial d’Alcatel. Selon le journal la Tribune, qui a publié l’information sur son site Web vendredi, la direction de Thales pourrait dévoiler les deux dossiers demain à l’occasion de la réunion du conseil d’administration. De son côté, DCN réunira un conseil extraordinaire le 25 septembre. La restructuration du groupe d’électronique et de défense s’accélère et pourrait être rendue publique dès la fin octobre, à l’occasion du salon Euronal.

Si l’ensemble de ces projets étaient confirmés, la part de l’État dans ce secteur hautement stratégique que représente la défense baisserait de 31,3 % à 27,1 %. Baptisée « Convergence », l’alliance avec le groupe public DCN prévoit le rachat par DCN des activités navales de Thales en France et des 50 % détenus par ce groupe dans leur filiale commune Armaris, spécialisée dans la commercialisation des navires de guerre. En contrepartie, Thales doit prendre 25 % du capital de DCN et verser à l’État une soulte d’environ 100 à 150 millions d’euros. Il est prévu qu’il puisse monter à 30 % ou 35 % du capital d’ici à 2008. Ce rapprochement, qui a été examiné vendredi lors d’un comité central d’entreprise, suscite une vive opposition des syndicats de DCN, qui dénoncent une privatisation rampante du groupe.

Dans les satellites, Thales aurait finalement opté pour un mariage avec Alcatel après avoir laissé sur le bord de la route EADS, qui visait un ménage à trois. Alcatel monterait à 21,6 % dans le capital de Thales, contre 9,5 % actuellement. Thales paierait à Alcatel une soulte de 673 millions d’euros. Avec ces apports, Thales va gagner 2 milliards de chiffre d’affaires qui accroîtront de 20 % son activité. Le groupe d’électronique français amorce cette évolution stratégique dans le but d’occuper une place centrale de la consolidation de l’industrie de défense européenne.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :