mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > De nouvelles technologies contre le terrorisme pour l’armée

De nouvelles technologies contre le terrorisme pour l’armée

RTL.be

jeudi 21 septembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Avec la montée de la menace terroriste depuis le 11 septembre 2001, l’armée pourrait bientôt se doter de nouvelles technologies contre le terrorisme. Ces moyens de défense modernes ont été présentés ce matin sur une base militaire par la fédération des industries technologiques.

Parmi la dizaine de nouveautés présentées, le scanner de châssis de voiture. Un seul passage au-dessus de ce scanner permet de détecter une bombe éventuelle. La caméra thermique permet elle de voir ce qui se passe pendant la nuit. Ce produit existait déjà mais est maintenant plus performant.

L’armée compte donc compléter son dispositif mais elle envisage aussi de mettre ses moyens à disposition pour d’autres services ou d’autres pays (grandes manifestations sportives, visites de chef d’état...). Une étude est en cours à la Défense. Les nouvelles technologies sélectionnées devraient être connues en 2008.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :

1 Message

  • Terrorisme non conventionnel 23 septembre 2006 01:09

    Si comme moi vous êtes fan de la série 24H, vous avez une bonne culture hollywoodienne des risques terroristes qui pèsent sur notre bonne vielle planète. Sauf que ce que j’ai entendu ce matin à la radio dépasse la fiction. Un spécialiste mondial du sujet s’exprimait sur les risques actuels, analysant froidement les types d’organisation (étatiques ou pas) et le recour à des moyens conventionnels (bombes) ou non (agents chimiques). Cet expert concluait que d’ici 2020, un attentat à grande échelle, c’est à dire 10 à 100 fois le nbre de victimes du world trade center, était jugé très probable par toutes les services anti-terroristes. Pour nous rassurer encore, il faisait remarquer que les méthodes d’identification des terroristes potentiels étaient bien peu efficaces contre les attentats suicides puisque la majorité des auteurs étaient généralement inconnus des services de sécurité avant de passer à l’acte. Je vous conseille la lecture de l’article dont voici un extrait pour approfondir le sujet : ’Les organisations terroristes ont aussi manifesté un intérêt pour l’utilisation de matières dangereuses : matières nucléaires et radiologiques, agents chimiques et biologiques. Des actes de terrorisme impliquant ces matières ont déjà été commis ou ont été tentés. Plusieurs n’ont cependant été que des canulars. Les actes de terrorisme impliquant ces matières suscitent une crainte importante chez les autorités chargées de lutter contre le terrorisme. Ces actes sont craints parce qu’ils présentent un fort potentiel de létalité et qu’ils peuvent générer une étendue du sinistre très importante, en comparaison aux actes impliquant des armes cinétiques. Ces actes sont considérés par les autorités comme un risque élevé pour la sécurité et la santé du public.’. Et là malheureusement, pas de Jack Bauer pour nous sauver d’une mort certaine en 24H Chrono.

    Voir en ligne : http://loric.blog.lemonde.fr/loric/