dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > Hélios IIB sera lancé par Arianespace

Hélios IIB sera lancé par Arianespace

Ariane Espace

lundi 25 septembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

En marge du Colloque sur l’Espace, la Défense et la Sécurité européenne organisé conjointement par l’Union de l’Europe Occidentale et la Commission Interparlementaire Européenne de l’Espace, Jean-Yves Le Gall, Directeur Général d’Arianespace et Yannick d’Escatha, Président du Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), ont signé à Kourou le contrat de service de lancement du satellite militaire HELIOS IIB, après accord de la Délégation Générale pour l’Armement (DGA).

HELIOS IIB, d’une masse au décollage d’environ 4 200 kg, sera lancé par une Ariane 5 sur une orbite polaire héliosynchrone au cours du premier semestre 2009 depuis le Centre Spatial Guyanais, Port Spatial de l’Europe, à Kourou (Guyane française).

HELIOS IIB est le deuxième satellite du système de seconde génération d’observation à des fins de sécurité et de défense conduit par la France en coopération avec la Belgique, l’Espagne et l’Italie. La responsabilité du programme est exercée par la Délégation Générale pour l’Armement (DGA) du Ministère français de la Défense qui a délégué la maîtrise d’ouvrage de la composante spatiale au Centre National d’Etudes Spatiales (CNES).

HELIOS IIB, tout comme HELIOS IIA lancé par Ariane 5 en décembre 2004, est réalisé sous maîtrise d’oeuvre d’Astrium, avec de nombreux sous-traitants européens, dont Alcatel Alenia Space, responsable notamment de l’instrument à Haute Résolution. Le CNES assure le développement et l’exploitation du centre de mise et maintien à poste situé sur le Centre Spatial de Toulouse.

HELIOS IIB sera la 30ème charge utile militaire lancée par Arianespace qui couvre l’ensemble des missions nécessaires aux besoins des forces armées des pays européens :

- Observation optique avec les lancements HELIOS IA et IB (France, Italie et Espagne), HELIOS IIA (France, Belgique, Espagne et Italie).
- Télécommunications avec les systèmes SYRACUSE I, II et III (France), SICRAL 1 (Italie), les différentes générations de satellites SKYNET (Grande-Bretagne), HISPASAT 1A et 1B ainsi que Spainsat et XTar (Espagne), TÜRKSAT 1A, 1B et 1C, EURASIASAT 1 (Turquie) et les satellites SATCOMBw-2a et 2b (Allemagne).

Dans la poursuite du programme HELIOS et se félicitant de l’excellent fonctionnement du premier satellite d’observation de nouvelle génération HELIOS IIA, Yannick d’Escatha a déclaré : " Le CNES est fier de son rôle de maître d’ouvrage délégué pour les composantes spatiales auprès de la Délégation Générale pour l’Armement. Je me réjouis des progrès des applications de l’espace pour la sécurité et la défense de l’Europe au profit des forces en opération, et de la garantie d’accès à l’espace apportée à l’Europe par le lanceur Ariane 5 et la société Arianespace. ".

Pour sa part, Jean-Yves Le Gall a souligné que : " Le lanceur Ariane reste plus que jamais un élément fondamental dans le développement d’une politique européenne de sécurité commune dont la composante spatiale est incontournable et je souhaite remercier le CNES pour son engagement dans des programmes tels que HELIOS, ainsi que la Délégation Générale pour l’Armement pour la confiance qu’elle renouvelle aujourd’hui à notre société ".


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :