vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > EADS réaffirme son engagement envers le drone Barracuda

EADS réaffirme son engagement envers le drone Barracuda

Reuters

lundi 25 septembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Les tentatives européennes de faire jeu égal avec les Américains et les Européens dans le domaine des drones ont subi un lourd échec lorsque le seul prototype d’un modèle qui pourrait évoluer ultérieurement en un avion de combat sans pilote s’est écrasé.

EADS a dit qu’il enquêtait pour savoir pourquoi le prototype baptisé Barracuda a plongé dans la mer au large de l’Espagne samedi alors qu’il devait atterrir sur la base aérienne de San Javier au terme de son second vol d’essai. Le premier vol avait eu lieu en Espagne en avril.

Un porte-parole du groupe européen a dit que ce dernier réfléchissait à l’avenir du projet mais par la suite EADS a réaffirmé sa détermination à mener à bien le développement du drone.

"EADS est déterminé à poursuivre le projet Barracuda", a déclaré Theodor Benien, porte-parole du groupe d’aéronautique et de défense. "Avant tout chose, nous allons enquêter sur les causes de l’accident, puis décider de la manière dont nous poursuivons le programme", a-t-il ajouté. "La question n’est pas de savoir si nous allons continuer, mais comment".

Le fuselage et l’aile droite du drone ont été récupérés et EADS travaille avec les autorités espagnoles et allemandes pour déterminer les causes du crash. Benien a précisé que le Barracuda avait eu un comportement tout à fait normal durant la phase de pré-décollage, le décollage lui-même et le vol avant de se précipiter dans la mer.

DEUXIEME REVERS

C’est le deuxième revers que doit encaisser le groupe européen en une semaine, après que sa filiale Airbus eut dû admettre que le programme de super gros porteur A380 subirait de nouveaux retards.

C’est également la deuxième fois qu’EADS est confronté à des problèmes dans le développement d’un drone, après les difficultés de financement de son drone espion à longue portée EuroMALE.

Officiellement, le Barracuda est un "démonstrateur de technologie" construit uniquement pour des essais, sans engagement de production. Mais il n’en est pas moins considéré comme un important test stratégique des capacités de l’Europe à concurrencer les Etats-Unis sur le segment de l’avion de combat sans pilote.

Selon des experts de la défense, les Etats-Unis et Israël sont à la pointe du progrès dans ce domaine.

A l’origine, les concepteurs du Barracuda avaient en tête un drone de surveillance et de reconnaissance, qui aurait pu être déployé dès 2009, mais les possibilités de l’appareil pourraient être étendues au combat derrière les lignes ennemies. EADS espère capter une première part de deux milliards d’euros du marché mondial des drones (UAV pour "unmanned aerial vehicle"), que l’on évalue à 10 milliards de dollars en 2010.

Benien a dit qu’EADS poursuivrait ses autres projets UAV. "Nous avons un large portefeuille d’activités UAV et ceci n’est que l’un des projets", a-t-il dit.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :