dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Tsahal déjoue un attentat d’envergure

Tsahal déjoue un attentat d’envergure

Claire Dana Picard

mercredi 27 septembre 2006, sélectionné par Spynews

Un attentat d’envergure a été déjoué dans la nuit de mardi à mercredi grâce à l’intervention d’hommes du Shin Bet et de plusieurs unités de parachutistes dans le camp de réfugiés de Balata, à Shehem. Les forces de sécurité ont mené cette opération suite à des informations recueillies par les services de renseignements militaires.

Les soldats sont entrés dans le camp pour encercler une maison dans laquelle s’étaient retranchés plusieurs terroristes. Ces derniers ont alors ouvert le feu et ont lancé également des charges explosives. Les soldats ont riposté à cette attaque et ont touché au moins trois de leurs agresseurs. Par la suite, ils ont arrêté deux suspects palestiniens et c’est lors des perquisitions qu’ils ont effectuées sur place qu’ils ont découvert une ceinture explosive de dix kilos devant être utilisée pour l’attentat programmé. Des artificiers ont été dépêchés sur les lieux pour neutraliser la bombe.

Le commandant de l’unité a raconté au site Ynet qu’à l’issue de cette opération, il avait félicité ses hommes, leur indiquant qu’ils venaient de sauver la vie d’au moins une vingtaine de personnes. Et d’ajouter : "Si l’explosion avait été planifiée au milieu d’une foule, elle aurait fait un plus grand nombre de victimes".

Tsahal a opéré également dans la bande de Gaza au cours de la nuit. L’armée de l’Air a bombardé une maison de Rafiah sous laquelle avait été creusé un tunnel servant au trafic d’armes. Avant le raid, Tsahal a prévenu les habitants, leur recommandant de quitter les lieux. En dépit de ces avertissements, les Palestiniens prétendent qu’une jeune fille de 14 ans a été tuée et que sept enfants ont été blessés.

Au Liban, les manœuvres de Tsahal se poursuivent. Le ministre (travailliste) de la Défense Amir Peretz a annoncé que l’armée israélienne retirerait ses troupes du territoire libanais avant Yom Kippour. Mais sur le terrain, les problèmes n’ont toujours pas été réglés. Des officiers supérieurs israéliens ont rencontré mardi des représentants des forces de la Finul et de l’armée libanaise. A l’issue des discussions, les protagonistes ont évalué qu’il faudrait encore plusieurs jours pour parvenir à un accord permettant le retrait de Tsahal du Sud Liban.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :