lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > France - Algérie : Les Algériens transiteront par des terminaux (...)

France - Algérie : Les Algériens transiteront par des terminaux spéciaux

Raouf, Quotidien d’Oran

mercredi 27 septembre 2006, sélectionné par Spynews

logo

Algérie - Les Algériens embarquant à partir des aéroports français - ou y débarquant - devraient-ils se préparer à de nouvelles mesures de sécurité draconiennes ? L’hypothèse est plausible si l’on en croit une information rapportée, hier, par Le Figaro de source proche du ministère français de l’Intérieur.

Généralement bien informé auprès des institutions hexagonales, le journal croit savoir que les liaisons aériennes entre les deux pays seront bientôt soumises à un traitement sécuritaire lourd. Changement le plus notable, les passagers transiteront par des terminaux spéciaux placés sous haute surveillance policière. Au départ de France comme à l’arrivée.

Visiblement peaufinée et prête à l’emploi, la mesure n’attend que le « OK » du ministère de l’Intérieur pour entrer en application. Elle répond à un plan de réorganisation des contrôles de sûreté dans toutes les aérogares françaises pour faire face à la menace terroriste. Le plan est en voie de finalisation au ministère de l’Intérieur, institution en charge du volet sécuritaire dans les aéroports.

Aujourd’hui, a expliqué au Figaro une source du ministère de l’Intérieur, « les passagers, contrôlés une première fois, se retrouvent tous en zone de détaxe, quelle que soit leur destination, avant de montrer à nouveau patte blanche à l’embarquement ». Dans ces conditions, « rien n’empêche un passager d’un vol tranquille, forcément soumis à des contrôles moins draconiens, de transmettre en zone internationale des composants d’une bombe ou d’une arme à un complice d’un vol sensible ».

L’élaboration du plan a été confiée à une équipe d’inspecteurs issus des ministères de l’Intérieur et de la Défense. Ses membres s’attellent à mettre les dernières touches au projet avant sa remise dans quelques jours à Nicolas Sarkozy. Une somme de règles sécuritaires devraient y être proposées au premier rang desquelles l’ouverture de terminaux aéroportuaires réservés aux destinations dites « à risque ».

Aucune réaction n’était signalée, hier en fin de journée, sur la teneur de l’information du Figaro. Les « Aéroports de Paris », organisme chargé de la gestion des aéroports de Roissy Charles de Gaulle et d’Orly, ont affirmé qu’ils n’avaient aucune « information » à ce sujet.

Selon le journal français, l’équipe mixte des ministères de l’Intérieur et de la Défense élabore son plan de réorganisation à l’abri des regards sous le sceau du « confidentiel défense ». Les terminaux hautement sécurisés devraient concerner, outre l’Algérie, d’autres destinations à risque, entre autres les Etats-Unis et Israël.

L’idée d’une réorganisation du contrôle aéroportuaire s’est imposée aux yeux du ministère de l’Intérieur à la suite de la découverte par Scotland Yard, le contre-espionnage britannique, de projets d’attentats terroristes visant l’aéroport de Londres-Heathrow.

En matière de sécurité aérienne, Paris n’a jamais caché son admiration pour le modèle de sûreté allemand. C’est la raison pour laquelle l’équipe d’inspecteurs de l’Intérieur et de la Défense a visite dernièrement les aéroports de Francfort, le premier en Europe de par la densité du trafic, et de Berlin.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :