dimanche 10 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Le Premier ministre belge affirme que SWIFT a violé la législation (...)

Le Premier ministre belge affirme que SWIFT a violé la législation européenne en fournissant des données aux Etats-Unis

AP

jeudi 28 septembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Le transfert aux autorités américaines de données bancaires confidentielles par SWIFT, une société basée en Belgique, pour qu’elles soient utilisées à des fins anti-terroristes, constitue une violation de la législation européenne, a affirmé jeudi le Premier ministre belge Guy Verhofstadt.

"SWIFT se trouve dans une position conflictuelle entre la loi américaine et européenne. Nous devons trouver une solution (...) pour que l’Union européenne entame des négociations le plus vite possible" avec Washington sur cette question, a précisé le Premier ministre belge.

Dans les semaines ayant suivi le 11 septembre 2001, les responsables du Trésor américain ont passé un accord, qui était resté secret, leur donnant accès au réseau SWIFT (pour Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication), vaste banque de données des transactions financières internationales.

Cette coopérative, basée en Belgique, gère les flux des messages financiers pour 7.800 banques et institutions financières de plus de 200 pays. Elle traite chaque jour 11 millions de transactions.

SWIFT, qui a depuis cinq ans répondu aux réquisitions administratives provenant de la CIA via le Trésor américain, dit n’avoir eu d’autre choix que de s’y soumettre.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :