jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Conseil de sécurité : appels à la coopération régionale dans la lutte (...)

Conseil de sécurité : appels à la coopération régionale dans la lutte antiterroriste

Xinhua

vendredi 29 septembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Les trois Comités établis par le Conseil de sécurité contre le terrorisme ont dressé jeudi un bilan de leurs travaux trimestriels sur les sanctions contre Al- Qaida et les Taliban, la lutte antiterroriste et la prévention de la prolifération des armes nucléaires, chimiques et biologiques, insistant sur la coopération régionale et avec la société civile.

La Présidente du Comité contre le terrorisme (CCT) a regretté que seulement 69 états Membres aient présenté à temps leurs rapports sur la mise en oeuvre de la résolution 1624 (2005). Sur la base de ce nombre limité de rapports, le CCT a cependant été en mesure de tirer des conclusions sur les améliorations à apporter aux législations nationales pour prévenir l’incitation à commettre des actes terroristes, a-t-elle indiqué.

De son côté, le Président du Comité des sanctions 1267 contre Al-Qaïda et les Taliban, César Mayoral (Argentine) (Comité 1267), a annoncé que les noms de six individus et d’une entité ont été inscrits sur la Liste des individus et entités liés à Al-Qaïda et que le nom d’une personne en avait été retiré.

A l’avenir, le Comité entend réviser ses procédures d’inscription et de radiation de cette Liste récapitulative, a-t- il déclaré.

Le Président du Comité du Conseil créé en vertu de la résolution 1540, Peter Burian (Slovaquie), a lancé quant à lui un appel aux 59 pays qui ne l’ont pas encore fait, à remettre dans les meilleurs délais leurs rapports nationaux.

Il a ensuite annoncé qu’après la tenue d’un séminaire en juillet à Beijing sur l’application de la 1540 dans la région Asie- Pacifique, trois autres réunions auraient lieu en novembre prochain à Accra (Ghana), à Lima (Pérou) et à Buenos Aires ( Argentine).

Ces séminaires reflètent la volonté commune des trois Comités de renforcer la coopération avec les organisations régionales et sous-régionales,indispensable à l’amélioration de leurs travaux.à l’instar de la République du Congo, le Royaume-Uni a estimé qu’il serait également bienvenu de forger des partenariats avec la société civile. Les gouvernements ne peuvent pas, individuellement, venir à bout du terrorisme, a fait remarquer la représentante britannique, qui a souligné la nécessité d’une volonté des citoyens pour mettre en place les conditions d’une société tolérante et inclusive, exempte de tout extrémisme.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :