dimanche 10 décembre 2017

Accueil du site > Intelligence économique > Une veille luxuriante pour le groupe Richemont

Une veille luxuriante pour le groupe Richemont

Ludovic Tichit, JDN Solutions

jeudi 12 octobre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Spécialisé dans les produits de luxe, le groupe attache une importance particulière à sa veille concurrentielle. Depuis 6 mois, le pôle Competitor Intelligence fait confiance à Factiva Search 2.0.

Positionné sur le marché du luxe avec des marques telles que Cartier, Mont Blanc ou Van Cleef & Arpels, le groupe suisse Richemont emploie plus de 15 000 personnes pour un chiffre d’affaires de 4,3 milliards d’euros.

Très concurrentiel, le marché du luxe nécessite une veille permanente, des marques concurrentes en particulier. En charge de ce rôle fondamental au sein du groupe Richemont : le département Competitor Intelligence.

Il y a un an, le service, qui regroupe 9 personnes à Paris et 3 à Londres, décide de passer à la vitesse supérieure en industrialisant des méthodes de veille encore artisanales à partir de portails généralistes tels que Yahoo ! ou Google.

"Notre principale critère de choix était la couverture la plus exhaustive possible des sources d’information", explique Nicolas Brindjonc, directeur du pôle Competitor Intelligence du groupe.

Plusieurs solutions ont été testées, parmi lesquelles Digimind ou encore les services en ligne de WGSN proposant des analyses de tendances, des actualités et des outils de recherche spécialisés dans la mode et le stylisme.

"Pour être certain de nos choix, nous avons testé chacune de ces solutions pendant un mois" se souvient le directeur. Au final, c’est la solution Factiva Search 2.0 de Factiva, filiale de Dow Jones et Reuters, qui a fait l’unanimité auprès des collaborateurs.

"Factiva est une plate-forme accessible en ligne. Nous avons été séduits à la fois par sa simplicité de mise en oeuvre, son interface intuitive mais aussi et surtout par les 10 000 sources d’information que comprend sa base" poursuit-il.

Sources aussi diverses que sérieuses puisqu’on retrouve dans les titres de Factiva le Wall Street Journal, le Financial Times, des bulletins d’information de Dow Jones et Reuters, de l’AFP et d’Associated Press, ainsi que les profils d’entreprises de Reuters Fundamentals.

Au total, la base Factiva regroupe des informations en provenance de 118 pays et disponibles en 22 langues auxquelles s’ajoutent la surveillance constante de près de 4 000 sites Web.

"Disponible en ligne, Factiva ne nécessite aucun déploiement particulier sur les postes de travail, se réjouit Nicolas Brindjonc. Quelques jours en compagnie des équipes de Factiva ont suffi à la création des profils de travail et à la formation de nos collaborateurs".

Près de six mois après sa mise en production, la plate-forme Factiva a permis à la division Competitor Intelligence de passer de 110 à plus de 200 marques surveillées. "Nous apprécions en particulier la possibilité de faire des recherches à la fois très génériques et ultra-précises sur les marques concurrentes" commente le directeur.

Néanmoins, et malgré des sources d’information déjà très nombreuses, la recherche d’information via les portails classiques reste indispensable pour une couverture totalement exhaustive.

"C’est le seul grief de l’équipe à l’encontre de Factiva. Mais nous sommes toujours en discussion avec Digimind, dont l’offre serait parfaitement complémentaire à celle de Factiva" conclut Nicolas Brindjonc.

Le projet en bref
Entreprise Groupe Richemont
Secteur d’activité Industrie du luxe
Nombre de salariés 15 000
Type de projet Intelligence économique
Editeur retenu Factiva
Date de lancement du projet 2005
En production depuis Printemps 2006

Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :