samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Sécurité Informatique > Les Assises de la Sécurité 2006 : priorité à l’information

Les Assises de la Sécurité 2006 : priorité à l’information

Jerome Saiz, LesNouvelles.net

mardi 17 octobre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Tendance forte de cette sixième édition de l’événement monégasque : la protection de l’information. Deux journées aux frontières de l’Intelligence Economique, du contrôle de l’information sortante, de la formation et des campagnes de sensibilisation à la sécurité.

Depuis six ans, le rendez-vous des Assises de la Sécurité est l’occasion pour un aréopage de RSSI (responsables de la sécurité du système d’information) de commenter les tendances du petit monde de la sécurité. Entre forum professionnel, salon et séminaire, les Assises de la Sécurité constitue une plate-forme d’observation idéale de la planète sécurité, sous le soleil de Monaco. Et l’observatoire a consacré cette année la protection de l’information. Ainsi après la "sécurité informatique" puis "la sécurité du système d’information", la sécurité de l’information est la dernière étape en date de l’évolution des consciences et des menaces.

Cette année, la tendance était toute tracée. Outre une conférence plénière consacrée au risque dit "comportemental" (les erreurs humaines) et une autre à l’Intelligence Economique (cet anglicisme barbare), elle était aussi illustrée par diverses interventions d’acteurs spécialisés. Les uns dédiés au contrôle de l’information sortante (Advestigo, Secure Computing), les autres à l’audit des risques internes (NexThink) ou encore à la sensibilisation des utilisateurs à la sécurité (SecureMan, Icys Formation). Cette tendance était également renforcée par la présence des constructeurs de copieurs multifonctions (Lexmark, Ricoh, Brother) venus cette fois-ci non pas simplement vanter la sécurité de leurs équipements mais aussi parler de sécurité de l’information d’un bout à l’autre de la chaîne. A sa création d’abord, lors de la numérisation, avec par exemple l’intégration des documents au Policy Server d’Adobe par les copieurs Ricoh. Puis en fin de cycle lors de l’impression, avec la sécurisation des impressions par code PIN, gestion des droits et profils d’impression...

Enfin, plusieurs études annoncées durant les Assises (TNS/Sofres pour Lexmark, IDC pour DG Consultants) viennent fort à propos appuyer le discours de sensibilisation. Pour les résumer : à trop avoir suivi le "marketing de la peur" qui les a poussé à se protéger des virus et autres menaces externes, les entreprises se rendent compte qu’elles ne sont ni équipées ni organisées pour adresser les menaces internes, erreurs humaines et autres curiosités mal placées. Bien entendu, cela arrange un autre segment du marché, jusqu’à présent moins exposé aux feux de la rampe. Doit-on s’apprêter à voir déferler le "marketing de la peur interne" ?

Plus d’informations :

- Lesblog des Assises, avec notamment de nombreuses interviews vidéo, par notre confrère Aurélien Cabezon de Vulnerabilite.com.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :