mercredi 20 août 2014

Accueil du site > Technologie > La France occupe le 3ème rang européen de la dépense technologique

La France occupe le 3ème rang européen de la dépense technologique

Ariane Beky, NetEco

mercredi 18 octobre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Selon le cabinet Forrester, la France occupe cette année 2006 le 3ème rang des nations européennes en terme de dépenses dans les technologies de l’information (IT).

Si le Royaume-Uni et l’Allemagne "font mieux", Forrester Research a indiqué dans sa synthèse sur les dépenses informatiques des entreprises européennes publiée le 17 octobre 2006, que la croissance annuelle des dépenses technologiques de la France (+5% par rapport à 2005) est supérieure d’un point à celle de ses voisins.

Lorsque l’on considère uniquement les dépenses en logiciels (softwares), la France occupe également la 3ème position européenne. Les dépenses nationales en la matière sont estimées à 9,4 milliards d’euros en 2006, soit une hausse de 6% par rapport à 2005.

En ce qui concerne les dépenses en matériel informatique (hardware), la France se place à la 4ème position de ce classement Forrester européen, avec une somme qui s’élève à 7,3 milliards d’euros. Le pays occupe la même place dans le domaine des dépenses en équipements de communication (7,1 milliards d’euros dépensés en 2006, +4%).

Plus sensible, en matière de dépenses de services et d’externalisation IT, les entreprises françaises se classent à la 3ème position du classement européen avec 19,3 milliards d’euros, un chiffre en croissance annuelle de 5%.

Enfin, Forrester estime que la croissance des dépenses IT de la France en 2007 devrait augmenter d’environ 3,8%. Stable, cette proportion reste inférieure à la moyenne européenne estimée (4,6%).

Pour conclure, Forrester observe que les dépenses technologiques des entreprises européennes en matériel et logiciels, équipements de communication, services et ressources humaines restent inférieures à celles enregistrées aux Etats-Unis en 2006 :

570 milliards d’euros pour les Etats-Unis, contre 448 milliards d’euros pour l’Europe.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :