lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > La RDPC affirme avoir créé un "parapluie" pour protéger aussi bien le Nord (...)

La RDPC affirme avoir créé un "parapluie" pour protéger aussi bien le Nord que le Sud de la Corée

Ria Novosti

lundi 23 octobre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

La RDPC affirme avoir créé un "parapluie nucléaire" pour protéger aussi bien le Nord que le Sud de la Corée.

"Notre parapluie nucléaire national garantit la sécurité de toute la nation", déclare la publication online nord-coréenne Kumsu Kangsan à l’occasion du premier essai nucléaire effectué il y a deux semaines en Corée du Nord.

"Profitant du parapluie nucléaire, les deux Corées doivent conjuguer les efforts anti-américains et anti-militaristes en vue de défendre la paix et de chasser le plus vite possible les Etats-Unis de la péninsule de Corée", déclare Kumsu Kangsan citée lundi par l’agence sud-coréenne Yonhap.

La publication souligne que le potentiel nucléaire de la RDPC est "le meilleur choix dans la voie de la dénucléarisation de la péninsule de Corée, choix conforme aux intérêts suprêmes de la nation".

Selon les analystes, la Corée du Nord agit de la même façon que l’Afrique du Sud dans les années 70, lorsqu’elle avait créé six engins nucléaires. A la fin des années 80, l’Afrique du Sud avait arrêté son programme atomique militaire et démantelé ses munitions, mais elle avait conservé son programme nucléaire civil sous contrôle international.

Le 10 février 2005, la Corée du Nord s’est proclamée puissance nucléaire, tout en faisant connaître sa volonté de renoncer à son programme nucléaire militaire, à condition que les Etats-Unis cessent de menacer Pyongyang. Les tentatives de régler le problème aux pourparlers à six à Pékin avec la participation des diplomates de la Russie, des Etats-Unis, de la RDPC, de la République de Corée, de la Chine et du Japon n’ont pas été couronnés de succès.

En vue de prouver le sérieux de ses intentions, la Corée du Nord a effectué le 9 octobre un essai souterrain nucléaire, raison pour laquelle le Conseil de sécurité de l’ONU a interdit les livraisons à la RDPC de matériels pouvant être utilisés à des fins militaires.

Quant à Pyongyang, l’euphorie règne après l’explosion nucléaire. Dimanche dernier, 100.000 militaires se sont réunis sur la place centrale de la capitale nord-coréenne pour saluer le "succès" de l’essai nucléaire en Corée du Nord.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :