dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Technologie > RFID pour l’identification des objets : enjeux et erreurs

RFID pour l’identification des objets : enjeux et erreurs

Intelligence-economique.gouv.fr

mardi 24 octobre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

La Direction générale des entreprises a animé pendant un an un groupe de travail interministériel sur la technologie RFID. La mission du HRIE a décidé de mettre en ligne une notice produite par ce groupe : « RFID pour l’identification des objets : enjeux et erreurs ».

Le terme RFID désigne de façon générale la technologie dans laquelle une puce est alimentée et dialogue par radio avec le lecteur. Il recouvre aujourd’hui essentiellement deux catégories de produits très différentes, dont les caractéristiques propres sont définies en rapport avec leur usage : les étiquettes électroniques, couramment appelées étiquettes RFID ou étiquettes intelligentes (smart tags), sont utilisées pour identifier et tracer des objets. Elles sont basées sur la famille de normes ISO 18000. Les capacités mémoires et les capacités de traitement sont très faibles mais pourraient s’enrichir graduellement. Les cartes sans contact, utilisées originellement pour le contrôle d’accès et comme ticket de transport, puis pour l’identification des personnes et maintenant dans certains pays comme carte de paiement. Elles sont basées sur la norme ISO 14443. Les puces intégrées dans ces cartes ont une capacité mémoire et une capacité de traitement (notamment cryptographique pour assurer la sécurité) élevées, comparables à celles des cartes bancaires avec contact.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :