lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Technologie > Foxstream donne du sens aux images de vidéosurveillance

Foxstream donne du sens aux images de vidéosurveillance

Sandrine Chicaud, 01 Informatique

jeudi 26 octobre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

La jeune pousse propose un système de vidéosurveillance « intelligent » pour les sites sensibles et souhaite s’attaquer à des marchés grand public.

De nombreuses caméras sont parfois nécessaires pour sécuriser un lieu sensible, un hangar industriel par exemple. La diversité des informations fournies par les images devient alors vite ingérable. Sauf à renforcer l’effectif du personnel chargé de surveiller les écrans 24 heures sur 24. Par ailleurs, le risque qu’une alarme se déclenche de façon intempestive à cause d’un nuage, du vent ou de la neige, notamment, est accru. « Il existe des outils capables de détecter le moindre mouvement. Mais le taux de fausses alertes, surtout en extérieur, reste élevé. De plus, aucune interprétation n’est possible, en l’absence de réelle analyse de l’image », estime Jean-Baptiste Ducatez.

Voilà pourquoi, en mai 2004, cet ingénieur informaticien a créer Foxstream, une start up spécialisée dans la reconnaissance vidéo. Son logiciel FoxVigi analyse les images des systèmes de surveillance, détecte les mouvements et identifie leur origine, y compris les événements anormaux, comme une personne profitant de l’entrée d’une voiture pour pénétrer dans un parking. Autre atout de taille : ce système intelligent différencie, entre plusieurs événements, ceux devant déclencher une alerte.

Le milieu urbain, un marché porteur

Pour mettre au point sa solution, Foxstream a noué un partenariat avec le laboratoire lyonnais Liris (Laboratoire d’informatique en image et systèmes d’information), rattaché au CNRS. Le système dispose d’algorithmes d’images issus des travaux de recherche. Jean-Baptiste Ducatez se réjouit de ce rapprochement : « Les contacts avec les chercheurs se révèlent très motivants pour l’équipe, explique-t-il. Ils travaillent sur des thèmes pointus comme l’analyse de comportement, par exemple, et nous échangeons nos idées. Ces échanges s’avèrent extrêmement riches. »

Pour l’instant, Foxstream s’est focalisée sur la vidéosurveillance de sites sensibles tels que les usines pétrochimiques, les zones militaires, les sites industriels de zones rurales ou les prisons. Mais la jeune entreprise souhaite attaquer d’autres marchés comme la vidéosurveillance en milieu urbain, dans les transports ou, encore, la détection d’événements rares. Le logiciel est capable, par exemple, d’enregistrer l’heure à laquelle une personne âgée se lève habituellement le matin. Si un jour elle ne se manifeste pas, l’alarme est déclenchée. D’autres services liés à la sécurité des travailleurs sont également envisagés. La production d’images vidéo est tellement abondante que le nombre d’applications est infini.

Chiffres clés

Activité : reconnaissance vidéo.

Date de création : mai 2004.

Statut : SAS (société par actions simplifiée).

Effectif : 8 personnes.

Fonds : levée de fonds en préparation pour janvier 2008.

Financement et aide : soutenu par l’incubateur Rhône-Alpes Crealys, lauréat 2003 « Emergence » et 2004 « Création » du concours de la création d’entreprise du ministère de la Recherche, aide de 137 000 € d’Oséo.

Le fondateur de Foxstream

Ingénieur de formation, Jean-Baptiste Ducatez, 42 ans, a travaillé chez Bull et Communication & System, entre autres. Il a participé à l’aventure de la société Acri à Lyon, constructeur de supercalculateur, avant de rejoindre l’éditeur Esteam, en 2001, comme directeur technique. Il crée ensuite Foxstream en 2004.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :