vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le SCRS voudrait que ses espions jouent un plus grand rôle à (...)

Le SCRS voudrait que ses espions jouent un plus grand rôle à l’étranger

Presse Candienne

samedi 28 octobre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Le chef du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) aimerait que ses espions puissent jouer un plus grand rôle dans les points chauds du globe où les Canadiens se retrouvent de plus en plus impliqués en tant que soldats, otages et réfugiés.

Jim Judd, le directeur de l’agence canadienne, reçoit même l’appui d’un ancien dirigeant des services secrets britanniques, le MI6, Sir Richard Dearlove.

M. Judd a déclaré vendredi que l’agence avait besoin "d’augmenter sa capacité à travailler efficacement à l’extérieur du Canada" afin de protéger la sécurité du pays.

Une unité d’intervention secrète du SCRS a exigé en décembre dernier de nouvelles ressources afin d’aider au travail des espions travaillant à contrer le terrorisme à l’étranger.

Le ministre de la Sécurité publique, Stockwell Day, avait dit en mai dernier que le gouvernement fédéral allait créer une nouvelle agence ou élargir le mandat du SCRS.

Sir Dearlove, qui a dirigé le MI6 entre 1999 et 2004, a déclaré vendredi ne pas comprendre pourquoi le Canada ne disposait pas d’une agence de renseignements internationaux distincte, et qu’elle hésitait à en mettre une sur pied. En créant une telle agence, le Canada améliorerait grandement sa sécurité tout en aidant considérablement ses principaux alliés, selon lui.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :