dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > Le Dupuy de Lôme

Le Dupuy de Lôme

Amicale de la guerre électronique de l’Armée de Terre, via Guerrelec

vendredi 3 novembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Le Dupuy de Lôme est le premier navire français conçu, dès l’origine, pour sa mission de recherche électromagnétique. Les performances nautiques du bâtiment sont directement liées aux systèmes opérationnels d’écoute. Le Dupuy de Lôme est construit dans le respect des normes civiles (bureau Veritas), conformes aux règlements de la marine marchande qui incluent le respect de l’environnement. Il répond à des exigences strictes en termes de réduction des coûts. Le contrat de soutien, d’une durée de 5 ans, vise à assurer la disponibilité du bâtiment et de ses systèmes 350 jours par an, en garantissant le fonctionnement des fonctions clés du navire.

Naviguer Les solutions retenues pour la réalisation du bâtiment répondent aux plus récentes orientations de la Marine nationale. Ces orientations se traduisent en particulier par le choix des normes de constructions civiles et de l’automatisation des systèmes pour optimiser l’effectif de l’équipage. En effet, 30 personnes suffisent à la conduite de ce navire de 4000 tonnes. L’architecture du Dupuy de Lôme est prévue pour intégrer des extensions de capacités durant 30 ans.

Vivre La Marine nationale s’est beaucoup investie pour la réussite de ce programme. Durant 5 ans, plus de 30 officiers et officiers mariniers ont participé à la définition et à la conception du Dupuy de Lôme. L’ergonomie et l’aménagement des espaces de vie et de travail sont particulièrement étudiés et marquent un véritable changement dans la vie à bord. Ce navire est un outil parfaitement adapté aux missions qui lui sont confiées.

Ecouter La mission du Dupuy de Lôme consiste à collecter du renseignement destiné à la Direction du Renseignement Militaire (DRM). Ce navire est pourvu d’un système antennaire complexe et d’équipements évolutifs à la pointe de la technologie. Les moyens d’interception, d’écoute, de goniométrie et d’analyse des émissions radiocommunications (COMINT) et radar (ELINT) sont capables de traiter les formes d’émission les plus récentes et communications modernes en HF, VUHF et satellite. Un effectif de 80 spécialistes du renseignement peut travailler à bord. Des systèmes de stabilisation performants garantissent le bon fonctionnement des moyens d’écoute sur des mers très formées.

MINREM : moyen interarmées naval de recherche électromagnétique

Lire la suite (documents ...)

GIF - 34.4 ko

Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :