jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > George W. Bush annonce la démission de Donald Rumsfeld

George W. Bush annonce la démission de Donald Rumsfeld

AP

mercredi 8 novembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Le président américain George W. Bush a annoncé que le ministre de la Défense Donald Rumsfeld, architecte de la guerre en Irak, démissionnait et était remplacé par Robert Gates, un ancien directeur de la CIA.

Donald "Rumsfeld et moi sommes convenus que le temps était venu pour une nouvelle direction au Pentagone", a déclaré George W. Bush lors d’une conférence de presse, en saluant en Donald Rumsfeld "un patriote qui a servi ce pays avec honneur et distinction".

"Je reconnais que beaucoup d’Américains ont voté hier soir pour manifester leur mécontentement concernant l’absence de progrès" en Irak, a ajouté le chef de la Maison Blanche. "Mais je pense également que la plupart des Américains -tout comme les dirigeants des deux partis ici à Washington- comprennent que nous ne pouvons pas accepter la défaite".

Robert Gates a dirigé la CIA de novembre 1991 à janvier 1993, sous la présidence de George Bush père. Ami proche de la famille Bush, il est actuellement président de l’université A&M du Texas. Il est entré à la CIA en 1966 et a travaillé dans le renseignement pendant plus de 25 ans, sous six présidences.

Sa nomination doit encore être approuvée par le Sénat.

"Bob Gates apportera une nouvelle perspective et une grande expérience du management", a estimé mercredi George W. Bush. Interrogé pour savoir si ce changement à la tête du secrétariat à la Défense entraînerait une nouvelle stratégie en Irak, où plus de 2.800 soldats américains ont trouvé la mort, il a déclaré : "Et bien, il y aura certainement une nouvelle direction au Pentagone".

Donald Rumsfeld, 74 ans, effectuait son deuxième mandat consécutif au Pentagone sous la présidence de George W. Bush. Il avait déjà occupé ce poste sous la présidence de Gerald Ford.

George W. Bush a en revanche assuré mercredi que le vice-président Dick Cheney -principale cible, avec Rumsfeld, des démocrates- irait au terme de son mandat. "Oui, il reste, oui il le fera", a-t-il affirmé.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :