jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Test réussi pour le M51, futur missile nucléaire à longue portée (...)

Test réussi pour le M51, futur missile nucléaire à longue portée français

Le Monde, avec AFP et Reuters

jeudi 9 novembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

L’armée a procédé, jeudi 9 novembre, au premier tir du nouveau missile stratégique M51, a annoncé le ministère de la défense. La ministre de la défense, Michèle Alliot-Marie, s’est réjouie du bon déroulement des opérations, en rappelant "la nécessité de réaliser ces essais pour valider les performances des futurs missiles de la force océanique stratégique, et franchir ainsi une étape importante dans l’adaptation et la modernisation de notre dissuasion".

Ce "vol expérimental" a été "effectué, comme toujours, sans arme" [charge nucléaire] et a été "conduit conformément à l’ensemble des engagements internationaux de la France en matière de sécurité, de transparence et de non-prolifération", a précisé le ministère dans un communiqué.

Constituant la quatrième génération des missiles nucléaires à longue portée, le missile M51, qui sera mis en service d’ici 2010, doit équiper les sous-marins nucléaires lanceurs d’engin de nouvelle génération de la Force océanique stratégique française (FOST). Succédant au M45, le M51 est construit comme lui par le groupe EADS.

D’une hauteur de 12 mètres et d’un poids maximal de 56 tonnes, il disposera d’une portée sensiblement accrue (entre 8 000 et 10 000 km) et d’une précision améliorée par rapport aux M45, selon le ministère de la défense.

Le réseau Sortir du nucléaire a dénoncé le tir de jeudi qui "donne de parfaits prétextes aux pays qui veulent se doter de l’arme atomique".

JPEG - 20.8 ko

Tir d’essai du missile M51 destiné à moderniser l’arsenal nucléaire français. REUTERS/REGIS DUVIGNAU


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :