jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Le groupe de Ben Laden chercherait à se doter de moyens nucléaires

Le groupe de Ben Laden chercherait à se doter de moyens nucléaires

Lorient-lejour.com.lb

mercredi 15 novembre 2006, sélectionné par Spynews

logo

Le réseau el-Qaëda tente d’acquérir la technologie qui lui permettrait de faire usage d’un engin nucléaire pour attaquer des objectifs occidentaux, en Grande-Bretagne notamment, a déclaré lundi un haut fonctionnaire du Foreign Office. La semaine dernière, Eliza Manningham-Buller, directrice du MI5 (contre-espionnage britannique), avait annoncé que des extrémistes musulmans projetaient en Grande-Bretagne une trentaine d’attentats terroristes au moyen notamment d’armes chimiques et nucléaires.

Téhéran veut promouvoir un activiste pro-iranien au sein de la direction d’el-Qaëda, selon le « Daily Telegraph »

Téhéran tente actuellement de promouvoir l’activiste pro-iranien Saïf al-Adel au sein de la direction d’el-Qaëda comme numéro 3 de l’organisation terroriste, a affirmé hier le Daily Telegraph. Le quotidien britannique, citant des responsables de services de renseignements occidentaux, précise que le président iranien Mahmoud Ahmadinejad essaye de persuader les responsables d’el-Qaëda de prendre Saïf al-Adel comme leur numéro 3 derrière Oussama Ben Laden et Ayman al-Zawahiri. Si les dirigeants d’el-Qaëda acceptent Saïf al-Adel comme leur numéro 3, ainsi que d’autres responsables favorables à Téhéran au sein de l’organisation, les Iraniens leur fourniront alors des équipements et une assistance pour leur entraînement, croit savoir le quotidien. Le journal affirme en outre que les Gardiens de la révolution iraniens entraînent les combattants d’el-Qaëda dans des bases auparavant utilisées par d’autres groupes de militants islamistes, tels que les milices du Hezbollah.

La chaîne alimentaire, nouvelle cible d’attaques potentielles

La communauté internationale devra répondre à la menace posée par de nouvelles formes possibles d’attaques terroristes, comme des empoisonnements de masse via la chaîne alimentaire, indique un rapport préparé pour les dirigeants de l’Asie-Pacifique réunis en sommet ce week-end à Hanoi. Un responsable américain a précisé qu’une « initiative américaine liée à la sécurité alimentaire » nécessiterait la coopération des principaux acteurs de la chaîne alimentaire, tels les fabricants et les transporteurs.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :