lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Interpol dénonce le laxisme des gouvernements sur la sécurité

Interpol dénonce le laxisme des gouvernements sur la sécurité

Reuters

mercredi 15 novembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

La plupart des pays du monde ont une attitude laxiste face au risque d’attaques terroristes, juge le secrétaire général d’Interpol.

Ron Noble reproche notamment aux services de sécurité de ne pas comparer systématiquement les passeports des étrangers avec la base de données d’Interpol sur les papiers d’identité volés ou faux.

"Je pense que nous devons avoir l’honnêteté de dire que nous ne faisons pas assez", a estimé Ron Noble sur la chaîne de télévision Al Djazira.

"J’affirme qu’il y a une incapacité internationale à lutter contre le terrorisme au niveau le plus simple, ce qu’aucun citoyen rationnel d’aucun de nos pays n’accepterait si on l’informait de l’ampleur de cet échec et de la facilité avec laquelle il peut être corrigé", a-t-il poursuivi.

Ron Noble affirme qu’Interpol dispose d’un fichier contenant les références de plus de 13 millions de passeports perdus ou volés. Hormis la Suisse, qui démasque chaque mois une centaine de personnes munies de faux papiers, aucun pays ne vérifie systématiquement les passeports auprès de cette base de données.

Selon le chef d’Interpol, les citoyens auraient du mal à comprendre pourquoi une mesure permettant d’éviter un attentat, "évidente, facile et d’un coût modeste", n’est pas mise en oeuvre.

Les principaux responsables de cette situation sont les chefs d’Etat et les ministres concernés, a-t-il dit.

"Après le 11-Septembre, si un citoyen venait à apprendre qu’un attentat a été commis par une personne entrée dans son pays avec un passeport volé figurant sur le fichier d’Interpol mais que son pays ne le consulte pas régulièrement, je dis que le gouvernement serait renversé", a prévenu Noble.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :