lundi 18 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Israël développe des armes hyper-sophistiquées de nanotechnologie

Israël développe des armes hyper-sophistiquées de nanotechnologie

AFP

vendredi 17 novembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a donné son feu vert à la création d’un bureau spécial chargé de superviser le développement d’armes hyper-sophistiquées s’appuyant sur la nanotechnologie, a indiqué vendredi le quotidien Yédiot Aharonot. Coiffé par le vice-Premier ministre Shimon Peres, ce bureau réunira une quinzaine des meilleurs experts israéliens du monde universitaire et de la haute technologie chargés de mettre au point des armes futuristes. Celles-ci devraient notamment constituer une réponse aux tirs palestiniens de roquettes, aux attaques suicide, aux missiles balistiques ou aux armes non conventionelles. M. Peres projette une tournée mondiale pour collecter des centaines de millions de dollars afin de financer ces recherches, évoquant parfois la science-fiction. Il a ainsi récemment révélé la nature de certaines de ces armes secrètement mises au point. Il a fait état de "perles de la connaissance", un système de mini-senseurs dispersés en territoire ennemi pour collecter des informations. Un mini-robot serait capable d’opérer à la manière d’un drone pour photographier l’ennemi en secteur urbain, notamment dans d’étroites ruelles, perturber ses télécommunications, voire liquider des activistes armés. Grâce à un gant ou une veste "Steve Austin", du nom du héros aux prothèses "bioniques" d’une série télévisée américaine, les soldats israéliens pourraient défoncer des portes d’un coup de poing ou soulever des poids énormes. Un revêtement spécial de particules nanométriques pourrait protéger les fantassins ou les véhicules militaires contre des tirs d’armes automatiques ou des roquettes anti-chars. Enfin, il est aussi question de mini-senseurs installés dans les secteurs publics capables de repérer un kamikaze transportant des explosifs. Israël, les Etats-Unis et la Grande Bretagne sont considérés comme les pays les plus avancés dans les recherches sur la nanotechnologie, technologie de pointe s’intéressant aux objets à l’échelle moléculaire ou atomique. Elle a notamment déjà permis de mettre au point de nouveaux matériaux, et a des applications en physique, chimie et biologie.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :