lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Intelligence économique > Pôles de compétitivité : vers une sécurité renforcée

Pôles de compétitivité : vers une sécurité renforcée

J-M.M., l’Usine Nouvelle

samedi 18 novembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Permettre à tous les acteurs des pôles de compétitivité de travailler en toute confiance, donc en toute sécurité, est l’une des clés de la réussite des clusters à la française. C’est pourquoi l’Etat va financer à hauteur de 80 % deux logiciels innovants de sécurité économique dont pourront s’équiper tous les pôles de compétitivité (qui financeront les 20 % restant), a annoncé aujourd’hui le ministre délégué à l’Aménagement du Territoire, Christian Estrosi, lors du second forum des pôles de compétitivité qui se tient à Sophia Antipolis.

Baptisé du nom de la déesse de la discorde, Eris (Equation de résolution de l’information stratégique) permet de modéliser les risques et les menaces qui peuvent peser à chaque étape d’un projet innovant. De son côté, Mars (Méthode d’audit et de référentiel de sécurité), du nom du dieu romain de la guerre, est un outil de diagnostic de la vulnérabilité d’un pôle ou d’une entreprise.

Les deux logiciels sont développés par France intelligence innovation (F2I), une filiale commune à l’Agence pour la diffusion de l’information technologique (ADIT) et la Compagnie européenne d’intelligence stratégique (CEIS), et présidée par Rémy Pautrat, préfet de région honoraire qui a dirigé la DST.

« Cette expérimentation s’étant avérée concluante, j’ai donc décidé de la généraliser à tous les pôles », s’est avancé, peut être prématurément, le ministre délégué à l’Aménagement du territoire.

Car pour l’instant, Eris et Mars sont expérimentés depuis le printemps dans cinq pôles de compétitivité : en Bretagne (Valorial), dans le Limousin (Elopsys), les Pays-de-Loire (Atlantic Biothérapies), Rhône-Alpes (Chimie Environnement) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (Plateforme multi-pôles sécurisée). Le Ministère de l’Intérieur a débloqué 100 000 euros pour chacun des cinq pôles.

Ce n’est qu’autour du 15 décembre que F2I remettra les résultats de l’expérimentation au ministère de l’Intérieur, auquel est rattaché l’Aménagement du territoire. Et il faudra au moins deux ans pour diffuser Eris et Mars dans les 66 pôles de compétitivité.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :