lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Enquête sur un ex-espion russe empoisonné

Enquête sur un ex-espion russe empoisonné

AP

lundi 20 novembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

La police britannique confirme enquêter sur l’empoisonnement présumé d’Alexandre Litvinenko, hospitalisé le 1er novembre, qui fait des accusations publiques gênantes pour les services russes.

La police britannique a confirmé samedi qu’elle enquêtait sur l’empoisonnement présumé d’un ancien espion russe, qui a dans le passé accusé ses ex-collègues d’avoir été impliqués dans des activités terroristes et des assassinats. Plusieurs journaux britanniques ont rapporté qu’Alexandre Litvinenko, âgé de 43 ans, a été hospitalisé le 1er novembre dernier à Londres avec des symptômes d’un empoisonnement quasi-fatal. Un porte-parole de Scotland yard a confirmé auprès de l’Associated Press samedi que des enquêteurs tentaient de déterminer quelles substances étaient en cause, et qui les ont administrées à la victime.

9 mois de prison

Selon le Sunday Times, qui dit avoir interviewé Litvinenko à son chevet, il souffre de dommages à la moelle osseuse et aux reins, vomit fréquemment et a perdu ses cheveux. Toujours selon le Sunday Times, l’ancien espion a été hospitalisé après avoir dîné avec un Italien qui prétendait détenir des informations sur le meurtre de la journaliste russe Anna Politkovskaïa, abattue le 7 octobre dernier. Ses assassins n’ont pas été retrouvés.

Litvinenko, qui a gravi les échelons de la KGB soviétique et terminé colonel dans la FSB, la nouvelle agence de renseignements russe, a demandé l’asile politique en Grande-Bretagne en novembre 2000, deux ans après avoir accusé publiquement ses supérieurs de la FSB de lui avoir ordonné de tuer un homme d’affaires proche du Kremlin, Boris Berezovski. Il a également accusé des agents du FSB d’avoir coordonné des attentats à la bombe dans des immeubles russes en 1999 qui ont fait plus de 300 morts et qui ont été imputés aux séparatistes tchétchènes. Ces attentats avaient déclenché la seconde guerre en Tchétchénie. Litvinenko avait passé neuf mois en prison en 1999 et en 2000, accusé d’avoir abusé de son poste, mais a été acquitté. Il a ensuite gagné la Grande-Bretagne.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :