mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > ONU : Annan appelle à renforcer la lutte contre le bioterrorisme

ONU : Annan appelle à renforcer la lutte contre le bioterrorisme

ATS

mardi 21 novembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Le secrétaire général de l’ONU Kofi Annan a appelé à Genève à renforcer la lutte contre le bioterrorisme. Il ouvrait la sixième conférence d’examen des 155 Etats parties à la Convention sur l’interdiction des armes biologiques.

Il a demandé aux Etats parties à la Convention de 1975 de "saisir l’occasion de la conférence" et "de prendre de nouvelles mesures pour qu’elle continue à être une barrière efficace contre les armes biologiques". Il a également rappelé que lors de la précédente conférence d’examen, il avait été impossible de dégager un consensus sur des mesures de vérification de la Convention malgré des années de négociation.

Depuis, a souligné Kofi Annan, "un programme modeste, mais bien concret a permis de réduire le risque que des armes biologiques soient mises au point, acquises ou employées". Il faut aller au-delà, car "les risques ont évolué" depuis cinq ans, a fait remarquer le secrétaire général de l’ONU.

Il a relevé "le regain de préoccupation face aux maladies dues à des causes naturelles comme la grippe aviaire". "Les techniques biologiques ont connu de grandes avancées, avec des avantages considérables mais aussi des dangers potentiels", a déclaré Kofi Annan.

"Nous devons faire face aux actes de terrorisme et aux crimes commis par des agents non étatiques ou des individus, en prenant des mesures de santé publique, en prévoyant des secours en cas de catastrophe et en veillant à ce que les sciences et techniques biologiques soient utilisées de façon pacifique et à bon escient", a souligné le secrétaire général de l’ONU.

Il a souhaité la création d’une instance qui associe les Etats, les entreprises, la communauté scientifique, les services de santé publique, les services de sécurité et le public en général pour faire en sorte "que les progrès de la biotechnologie continuent à servir l’humanité en gérant les risques".


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :