samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Canada : l’ambassadeur russe rejette les allégations d’espionnage

Canada : l’ambassadeur russe rejette les allégations d’espionnage

Xinhua

vendredi 24 novembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

L’ambassadeur russe au Canada a rejeté l’assertion qu’un citoyen russe accusé d’espionnage soit un espion, disant qu’il était vraisemblablement un malfaiteur ou un vendeur de drogue plutôt que l’un des meilleurs espions de son pays.

L’ambassadeur Georgiy Mamedov a brisé jeudi pour la première fois le silence de la Russie sur l’arrestation de l’homme en question, rejetant les allégations selon lesquelles cet homme connu comme étant Paul William Hampel, arrêté par des douaniers canadiens, serait un agent du Service de sécurité fédéral de Russie (FSB), successeur du KGB de l’ancienne Union soviétique.

Dans un entretien avec la Broadcasting Corporation canadienne ( CBC), l’ambassadeur Mamedov a déclaré que M. Hampel pouvait être un bandit ou un agent d’un "groupe international de tout genre". Il n’a offert aucune preuve pour soutenir ses assertions, mais exhorté les agences canadienne et russe à coopérer le mieux possible à cet effet.

L’agence d’espionnage canadienne ; le Service de Sécurité et de Renseignement canadien (CSIS) ; a manigancé l’arrestation du Russe à l’aéroport international Pierre Elliott Trudeau à Montréal.

Selon le CSIS, l’homme, résidant au Canada depuis plus de 10 ans et maintenant détenu par l’Agence des Services frontaliers du Canada, constitue un danger à la sécurité nationale. Le CSIS a demandé son expulsion.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :